© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Aconit tue-loup

Aconitum lycoctonum ssp. septentrionale

  • Synonyme : Aconitum septentrionale
  • Famille : Famille du bouton d’or – Ranunculaceae
  • Hauteur : 1–2 m. Partie supérieure de la tige poilue.
  • Fleur : Symétrique en miroir, jusqu’à 5 cm de haut. Périanthe à cinq segments, bleu, violet, parfois rose clair ou jaune, poilu. Deux staminodes nectarifères sont contenues dans le segment le plus haut en forme de casque. Pédoncule de fleur d’environ 1–2 cm, poilu. Bractées enserrant les fleurs étroites et sans pédoncule. Nombreuses étamines. Gynécée composé de 2 à 5 carpelles, libres ou réunis à la base. Fleurs disposées en grappe d’une hauteur de 20–50 cm.
  • Feuilles : Alternes, palmées, munies de 3–5 lobes jusqu’à la nervure médiane, poilues des deux côtés. Lobes à grandes dents pointues, à nouveau divisés en lobes. Feuilles caulinaires presque sans pétiole, feuilles basales à long pétiole.
  • Fruit : Follicule contenant de nombreuses graines (environ 5 mm). Fruits généralement regroupés par trois, glabres, courbés, crochus et déhiscents le long de la nervure interne.
  • Habitat : Bois luxuriants de feuillus, lisières de prairies luxuriantes et marais eutrophiques. Parfois naturalisée.
  • Période de floraison : Juin–juillet.

L’aconit tue-loup est une espèce protégée assez rare en Finlande. On suppose qu’elle s’est répandue avec l’aide de l’homme. C’est une plante vivace qui développe un gros rhizome tuberculeux. Tous les printemps, la plante émet une pousse munie de feuilles plus grandes chaque année. La plante ne fleurit qu’après plusieurs années (selon certains observateurs jusqu’à neuf ans).

Comme ses proches parents, l’aconit tue-loup contient de l’aconitine qui est un poison mortel pour l’homme. En Inde, l’aconit tue-loup était utilisé pour la mise au point de flèches empoisonnées. De par la structure de sa fleur, l’aconit tue-loup ne peut être pollinisé que par des bourdons assez robustes. La plante marque une légère préférence pour les sols riches en calcaire.

Deux autres espèces de Aconitum sont présentes en Finlande. L’aconit napel (A. napellus et l’aconit panaché (A. x stoerkianum). Ces deux espèces possèdent des fleurs dont les casques sont moins dressés que ceux de l’aconit tue-loup. De plus, les feuilles de ces deux espèces possèdent des lobes plus étroits.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page