Agrimonia pilosa Agrimonia pilosa

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Aigremoine élevée

Agrimonia procera

  • Synonyme : Aigremoine odorante
  • Famille : Famille du rosier – Rosaceae
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Rhizomateuse.
  • Hauteur : 40–150 cm. Tige munie de longs poils, rainurée.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), jaune, env. 10 mm de diamètre ; cinq pétales, présentant souvent une encoche à leur extrémité, 4–5 mm de long. Calice à cinq lobes. Étamines généralement au nombre de douze. Gynécée distinct, deux pistils. Inflorescence : épi allongé, fleurs parfumées.
  • Feuilles : Alternes, munies de pétiole, stipulées. Aucune rosette basale. Feuilles toutes de même longueur, généralement plus longues que les entrenœuds. Limbe penné, 3–7 paires, à foliole terminale. Folioles lancéolées, munies de grandes dents, face inférieure à poils clairsemés, dotées de nombreux poils glanduleux, vert–vert grisâtre. Lobes presque entiers, folioles intermédiaires. Les feuilles dégagent un parfum puissant lorsqu’elles sont écrasées.
  • Fruit : Muni de poils crochus, partie supérieure légèrement rainurée, pépin d’env. 11 mm de long. Poils crochus les plus bas poussant vers l’arrière.
  • Habitat : Forêts de feuillus, taillis, pâturages, prairies.
  • Période de floraison : Juillet–août.

La Finlande constitue la limite septentrionale de l’aire de répartition de l’aigremoine élevée et ses peuplements se limitent à l’archipel du sud-ouest. Elle n’est réellement commune que sur les îles Åland, où sont répertoriés 30 sites de croissance connus : sur le continent, on ne la trouve que près d’Inkoo et de Korppoo, et elle ne semble pas y pousser ailleurs. L’aigremoine élevée se plaît particulièrement bien sur les sites à forte présence humaine, notamment dans les environnements traditionnels et dans les zones qui ont subi quelques perturbations.

L’aigremoine élevée pousse dans les lieux ombragés, tout comme son parent proche l’aigremoine eupatoire (A. eupatoria). Elle peut même momentanément profiter des espèces environnantes envahissantes. La disparition des prairies et des pâturages et leur remplacement par les taillis et les forêts, n’est toutefois pas une bonne nouvelle pour la plante. Elle n’arrive pas toujours à se propager par semis dans les environnements à la végétation dense, et sa multiplication par voie organique est lente par rapport aux plantes de prairie. L’aigremoine élevée a probablement su tirer profit des méthodes traditionnelles d’élevage du bétail car ses fruits mûrs présentent des poils crochus qui lui permettent d’adhérer à la fourrure des mammifères, aux plumes d’oiseaux ou aux vêtements, ce qui lui a permis de se disséminer efficacement d’un lieu à l’autre.

Les aigremoines finlandaises poussent peu ou prou dans les mêmes habitats, voire dans les mêmes lieux. Toutefois, l’aigremoine élevée ne présente pas la rosette basale qui caractérise l’aigremoine eupatoire. Une autre différence est que ses folioles sont plus effilées et moins velues. La distinction des espèces est plus facile à établir pendant la fructification car le réceptacle de l’aigremoine élevée est plus grand et peu rainuré, et parce que ses soies préhensiles sont nettement orientées vers la base. Toutefois, chaque espèce continue à évoluer, de sorte que les spécimens peuvent être parfois difficiles à identifier. Les feuilles de l’aigremoine élevée exhalent un parfum très marqué lorsqu’on les écrase. La très rare Agrimonia pilosa, qui est une espèce protégée, pousse également sur des sites compacts du continent, de Hollola jusqu’à Kuhmo. Tout comme l’aigremoine élevée, elle est liée aux anciennes méthodes d’utilisation de la terre qui ont décliné.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page