Anemone sylvestris Anemone canadensis

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Anémone trifoliée

Anemone trifolia

  • Famille : Famille du bouton d’or – Ranunculaceae
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Rhizome long, rampant, blanc grisâtre, muni de stolons.
  • Hauteur : 15–30 cm. Tige non ramifiée, assez glabre, souvent rouge violet à la base.
  • Fleur : Périanthe régulier (actinomorphe), blanc ou rosâtre, 30–43 mm de diamètre. 6–8 tépales, glabres. Nombreuses étamines, blanches ou bleuâtres. Gynécée distinct, nombreux pistils. Fleur généralement solitaire à l’extrémité de la tige.
  • Feuilles : Feuilles basales solitaires, éloignées de la tige fleurie, munies d’un long pétiole, grande longévité. Feuilles caulinaires organisées par trois dans un verticille, à pétiole court, vert foncé. Limbe muni de trois folioles lancéolées, entières, à bords dentelés.
  • Fruit : Akène elliptique, poilu, 4–6 mm de long, présentant à son extrémité une courte soie, souvent réuni. Infructescence dressée.
  • Habitat : Forêts de feuillus et bois d’esker, notamment sur les pentes et les cavités de crêtes.
  • Période de floraison : Mai.

L’anémone trifoliée est une plante protégée partout en Finlande.

Son aire de distribution naturelle est très fragmentée. Cela reflète probablement la grande longévité de l’espèce qui est considérée comme le membre de plus ancien de son groupe. L’anémone trifoliée possède trois zones de répartition en Eurasie : une première dans les Pyrénées, une autre dans le sud des Alpes et une troisième dans le sud-est des Carpates.

En 1929, un quatrième peuplement d’anémone trifoliée fut découvert dans les forêts de feuillus de Vääksy, à Asikkala, dans la province du Häme, au sud de la Finlande. D’autres spécimens de l’espèce furent découverts plus tard ailleurs dans le sud du Häme. La flore de cette zone qui accueille ce qui constitue la seule étendue nordique connue à ce jour a été étudiée en détail. La raison pour laquelle l’anémone trifoliée s’est introduite en Finlande n’est pas connue. S’il est bien sûr possible qu’elle se soit répandue par voie naturelle grâce aux oiseaux migrateurs, c’est une probabilité limitée. Les botanistes pensent que l’espèce a été délibérément semée en Finlande une seule fois, peut-être par le professeur de botanique de l’Université de Helsinki J.P. Norrlin, qui s’intéressait aux plantes rares et qui possédait une maison d’été près du site de la première découverte. L’espèce est cultivée à l’étranger dans les jardins comme couvre-sol et de jeunes plants ont parfois été introduits en Finlande. L’angélique des bois (A. sylvestris) originaire d’Europe et l’anémone du Canada (A. canadensis, syn. Anemonidium canadense; également connue sous le nom d’herbe aux vents) d’Amérique du Nord sont également cultivées pour leur qualité ornementale et elles peuvent se naturaliser si les conditions sont favorables.

Contrairement aux espèces familières que sont l’anémone des bois et l’anémone fausse renoncule, l’anémone trifoliée reste verte jusqu’en automne. Ses feuilles vert foncé sont munies de trois folioles, mais elles ne sont pas lobées et ne présentent pas de grandes dents comme ses proches parents, mais elles sont densément dentelées.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page