© Copyright: Images: Jorma Karjalainen. All rights reserved.

Antennaire laineuse

Antennaria villifera

  • Synonyme latin : Antennaria lanata
  • Famille : Famille de la marguerite – Asteraceae (Compositae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 5–30 cm. Tige non ramifiée, très densément poilue. Sans stolons, cespiteux.
  • Fleur : Dioïque (fleurs mâles et femelles présentes sur des spécimens différents), plantes mâles et femelles aussi fréquentes. Capitules de type fleur unique entourés de bractées involucrées. Capitule sans fleurons périphériques, fleurons centraux blancs (pieds femelles), ou rose (pieds mâles), tubulés. Cinq étamines. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Bractées involucrées disposées en rangs, intégralement marron foncé–noirâtre ou extrémité membraneuse, à bords déchirés, soit lancéolées à extrémité effilée (pieds femelles), soit ligulées–elliptiques et à extrémité arrondie (pieds mâles), blanc–marron clair. 3–6 capitules regroupés dans un ensemble globulaire, à pédicelles courts.
  • Feuilles : En rosette basale et alternes sur la tige. Limbe des feuilles de la rosette linéairement lancéolé, à extrémité effilée, les deux faces densément poilues ou légèrement velues à l’extrémité. Limbe des feuilles caulinaires étroitement lancéolé, extrémité des plus hautes munie de poils bouclés marron.
  • Fruit : Cypsèle couronnée d’une aigrette de poils non ramifiés. Les graines arrivent rarement à maturité.
  • Habitat : Landes de toundras de fjelds, prairies, parois rocheuses de Laponie, terrains gelés, sites de névés.
  • Période de floraison : Juillet–août.

L’antennaire laineuse est une plante protégée partout en Finlande.

Le pied de chat dioïque (A. dioica) est une plante connue, mais peu savent que c’est l’un des trois, ou cinq selon le mode de comptabilisation, parents proches de cette espèce qui pousse à l’état sauvage en Finlande. Les autres ne sont pas aussi connus car ils poussent dans les fjelds du nord de la Laponie. Les plupart des espèces du genre Antennaria poussent en Amérique du Nord.

En Finlande, l’antennaire laineuse pousse exclusivement sur la toundra des fjelds assez grands d’Enontekiö. Composés de seulement quelques dizaines de plantes, la plupart des peuplements sont toutefois très limités. Le premier, qui se trouve être le plus méridional, fut découvert sur le fjeld de Jehkats au nord de Saana. L’espèce ne fut découverte en Finlande qu’en 1912, ce qui n’est pas surprenant car il y a cent ans, le nord-ouest de la Laponie finlandaise était totalement sauvage, à une époque où personne n’envisageait la randonnée sur les fjelds comme un loisir. Les randonneurs chanceux peuvent se rendre sur les habitats de l’antennaire laineuse en Laponie près de Halti, où se trouve la plus grande station du pays : environ deux cents plantes y poussent sur une surface de 2,5 hectares. C’est dans les landes de toundra de fjeld, les prairies à faible croissance, les sites de névés, les terrains gelés et surtout les rives des ruisseaux créés par la fonte des neiges que l’on a le plus de chances d’observer cette espèce.

Les feuilles de l’antennaire laineuse sont beaucoup plus grandes que celles de ses proches parents et elles sont dressées, effilées et munies de trois nervures. La différence de taille est évidente : les feuilles de la rosette du pied de chat dioïque mesurent 3–7 cm, tandis que chez les autres espèces elles ne dépassent généralement pas les 2 cm. De plus, cette espèce ne comporte pas de stolons, que les espèces proches utilisent pour former des parcelles. La taille et la forme des feuilles de l’antennaire laineuse sont les mêmes que Gnaphalium norvegicum, espèce avec laquelle la distinction est difficile à établir avant la floraison.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page