© Copyright: Images: Jorma Karjalainen. All rights reserved.

Antennaria nordhageniana

 

  • Famille : Famille de la marguerite – Asteraceae (Compositae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 5–30 cm. Tige non ramifiée, presque glabre, rouge. Munie de stolons formant des tapis denses.
  • Fleur : Dioïque (fleurs mâles et femelles présentes sur des spécimens différents), plantes femelles plus fréquentes que les plantes mâles. Capitules de type fleur unique entourés de bractées involucrées. Capitule sans fleurons périphériques, fleurons centraux magenta et blancs ou rose, tubulés. Cinq étamines. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Bractées involucrées disposées en rangs, base généralement marron-verdâtre, glabre–légèrement velue, extrémité membraneuse, soit ligulée à extrémité très effilée, blanc–rose (pieds femelles), soit elliptique, à extrémité arrondie et blanc à pois marron jaunâtre (pieds mâles). 1–3 capitules formant un globe compact, pédicelles courts munis de poils glanduleux.
  • Feuilles : En rosette basale et alternes sur la tige. Limbe des feuilles de la rosette spatulé, à extrémité très effilée, glabre et verte, base rouge. 4–6 feuilles caulinaires, limbe étroitement lancéolé, face inférieure rouge-violet, extrémités membraneuses pour les feuilles supérieures.
  • Fruit : Cypsèle couronnée d’une aigrette de poils non ramifiés.
  • Habitat : Landes de toundras de fjelds, coteaux recouverts de gravier et soumis à la solifluxion.
  • Période de floraison : Juillet–août.

Antennaria nordhageniana est une espèce menacée.

Antennaria nordhageniana (type de pied de chat ou d’antennaire sans nom en français) est une espèce très rare sur la planète, qui ne pousse qu’au nord de la Finlande et de la Norvège. Les stations finlandaises sont reliées aux aires de répartition de l’espèce de l’autre côté de la frontière dans le comté de Finnmark en Norvège. L’espèce pousse en très petit nombre dans les landes de toundra de fjeld, les gravières et sur les sites soumis à la solifluxion. Peu après la première description de la plante en Norvège, elle fut découverte en Finlande, sur le fjeld de Kovddoskaisi, fjeld le plus élevé présent exclusivement sur le territoire finlandais. L’espèce pousse également à proximité du point culminant de la Finlande, le mont Halti, qui se trouve sur la frontière finno-norvégienne. Il existe encore un peuplement sur les fjelds Pais à Utsjoki. Tous les peuplements sont à l’écart des sentiers battus, de sorte que beaucoup de férus de botanique n’ont jamais vu l’espèce. Toutefois, son habitat isolé protège sa petite population de l’activité humaine : l’espèce disparaîtrait probablement si des quads circulaient seulement quelques fois sur les stations. A. nordhageniana est menacé dans tous les pays où l’espèce pousse. Nous avons en Finlande une grande responsabilité pour assurer sa survie.

Comme ses proches parents, A. nordhageniana est dioïque, mais elle se propage comme les autres espèces de fjelds, c’est-à-dire de manière apomictique. Un critère d’identification important est la couleur de l’extrémité des feuilles en écailles du capitule. Ses bractées involucrées présentent une extrémité très arrondie et une couleur claire, tout comme le pied de chat dioïque (A. dioica), qui pousse dans les mêmes habitats et que l’on trouve partout en Finlande. La partie basale des bractées involucrées du pied de chat dioïque est toutefois poilue, tandis qu’elle est glabre chez A. nordhageniana. Cette absence de poils est également caractéristique des espèces proches : la face inférieure des feuilles du pied de chat dioïque est densément duveteuse, alors qu’ A. nordhageniana est presque glabre. Le pied de chat alpin (groupe A. alpina) est reconnaissable à ses bractées involucrées à extrémité foncée et à ses feuilles généralement poilues.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page