© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Arabette hirsute

Arabis hirsuta

  • Synonyme : Arabette hérissée
  • Famille : Famille de la moutarde – Brassicaceae (Cruciferae)
  • Type de croissance : Généralement herbacée vivace à longévité limitée.
  • Hauteur : 20–60 cm. Tige non ramifiée, généralement à poils drus.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), blanche, diamètre inférieur à 0,5 cm ; quatre pétales, étroits, env. 4 mm de long. Quatre sépales. Six étamines dont quatre longues et deux courtes. Gynécée soudé, carpelle unique. Inflorescence : racème s’étirant pendant la fructification.
  • Feuilles : En rosette basale et alternes sur tige, sessiles, feuilles caulinaires totalement amplexicaules. Limbe des feuilles basales étroitement spatulé, à dents émoussées, généralement poilu, feuilles caulinaires longues, à base cordiforme, à pointe émoussée, dentelé.
  • Fruit : Gousse arrondie contenant de nombreuses graines 2,5–3,5 cm de long, parallèle à la tige. Pétiole de la gousse d’environ 0,5 cm de long, dressé.
  • Habitat : Prairies, coteaux, collines de genévriers, pâturages, précipices, rocailles, bords de routes, parfois ports.
  • Période de floraison : Juin.

Plusieurs plantes à faible longévité de la famille de la moutarde à fleurs blanches, dont beaucoup peuvent prêter à confusion, poussent dans les prairies sèches et dans les rocailles. Parmi celles-ci, la drave, la cardamine hirsute, la drave blanchâtre, la bourse à pasteur, le tabouret bleu, l’arabette des dames, Arabidopsis suecica et l’arabette glabre à fleurs jaunes sont présentées ailleurs sur ce site. On peut ajouter l’arabette hirsute à cette liste, ce qui montre à quel point cette famille est diverse. L’arabette hirsute ne pousse que dans les zones les plus sud-occidentales de la Finlande. Elle n’est très courante que sur les îles Åland et dans l’archipel du sud-ouest, où elle pousse dans des rocailles, mais on peut également la trouver occasionnellement sur le continent. Parce que l’arabette hirsute exige un sol calcaire, la plupart des prairies, des rocailles et des crêtes de genévriers de la Finlande ne sont pas adaptées.

S’il est facile d’identifier les plantes de la famille de la moutarde, les frontières entre espèces sont souvent floues et leurs caractéristiques distinctives difficiles à observer. Les opinions des botanistes sur cette famille ont souvent varié. Aujourd’hui, Arabis, Cardaminopsis et Arabidopsis, ainsi que quelques autres membres de la famille de la moutarde ont été regroupés dans un grand genre librement appelé Cresson ; on les subdivise parfois en plusieurs genres, plus petits que les genres actuellement utilisés. Les éléments distinctifs de l’arabette hirsute par rapport à ses proches parents ne sont pas clairs et les informations relatives aux mutations de l’espèce sont incomplètes. L’arabette hirsute semble être tellement sensible à son habitat qu’elle pousse différemment selon le lieu, par exemple à l’ombre ou au soleil. On peut citer l’existence d’une variété totalement glabre (var. glaberrima).

Parmi les espèces qui poussent en Finlande, l’arabette hirsute est celle qui ressemble le plus à la drave blanchâtre (Draba incana), également appelée drave de Berne), bien que leurs gousses soient totalement différentes. Outre la couleur et la taille des gousses, les espèces se distinguent également par leurs feuilles : celles de la rosette de l’arabette hirsute sont plus grandes, plus larges et plus émoussées, et ses feuilles caulinaires présentent des extrémités très émoussées par rapport à celles de la drave qui sont pointues.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page