© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Arabidopsis suecica

 

  • Famille : Famille de la moutarde – Brassicaceae (Cruciferae)
  • Hauteur : 15–40 cm
  • Fleur : Régulière (actinomorphe). Quatre pétales, blancs, base jaunâtre, 4–6 mm de long. Quatre sépales, jaunâtres, nettement plus courts que les pétales, les deux externes munis d’une base enflée. Pistil formé par deux carpelles soudés. Six étamines, dont deux courtes, quatre longues.
  • Feuilles : Alternes. Feuilles de la rosette basale munies de pétiole. Limbe elliptique ou oblancéolée, bords dentés ou lobés (surtout près de la base) et poils étoilés des deux côtés.s Feuilles caulinaires presque sessiles, bords dentés.
  • Fruit : Longue cosse de 2–3 cm de long divisée en deux par une paroi membraneuse (silique). Cylindrique, trois à quatre fois plus longue que le pédoncule du fruit, aplatie sur le côté supérieur. Graine marron clair, environ 0,8 mm de long.
  • Habitat : Rocailles exposées au soleil, terrains rocheux dans bois de feuillus, coteaux herbeux secs, murs en pierre, champs, terrain et talus de voies ferrées.
  • Période de floraison : Mai–juillet.

Arabidopsis suecica est une annuelle dont les graines germent à la fin de l’été. La rosette de feuilles pérennes donne généralement naissance à une tige qui fleurit la saison suivante. Les tiges sont fines et peuvent fleurir dès qu’elles atteignent une hauteur de 5 cm. Les habitats les plus caractéristiques de cette espèce sont les cours et les rocailles au bord des chemins.

Arabidopsis suecica se confond facilement avec l’arabette des sables (Cardaminopsis arenosa) qui est très présente seulement dans l’extrême nord de l’Ostrobotnie, au Kainuu et au Koillismaa. Cette dernière se distingue de Arabidopsis suecica par sa pousse teintée de mauve et ses feuilles de rosette profondément lobées avec une grande division terminale.

Arabidopsis suecica diffère de son proche parent l’arabette des dames (A. thaliana), par les pétales et la base des sépales, qui sont jaunâtres chez la première espèce et respectivement blancs et verts chez la seconde. Les bords du limbe des feuilles de la rosette de l’arabette des dames sont presque entiers ou à dents éparses.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page