© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Bardane des bois

Arctium nemorosum

  • Famille : Famille de la marguerite – Asteraceae (Compositae)
  • Type de croissance : Herbacée bisannuelle. Racine robuste.
  • Hauteur : 100–250 cm. Tige ramifiée, rugueuse, à poils courts.
  • Fleur : Capitules de 3–4,5 cm de diamètre, de type fleur simple, entourés de bractées involucrées. Capitules sans fleurons périphériques, fleurons centraux violet–rouge, tubulés. Cinq étamines. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Involucre presque sphérique, d’abord laineux, devenant glabre. Bractées involucrées organisées en plusieurs rangs, longues, hirsutes, étroitement elliptiques, dures, à points vert–rouge, à extrémité généralement rouge–jaune. Groupes de capitules organisés en corymbe–grappe, ramifications recourbées, pédicelle 1–2 cm de long.
  • Feuilles : Alternes, munies d’un pétiole. Limbe très ovoïde, base cordiforme, à petites dents, revers recouvert d’un duvet gris.
  • Fruit : Cypsèle aplatie, nettement recourbée, gris-marron clair, à points noirs, 6–9 mm de long, munie de courts poils crochus jaunes à l’extrémité.
  • Habitat : Forêts de feuillus, clairières, taillis, fourrés d’aulnes de rivage, parfois bords de routes.
  • Période de floraison : Juillet–septembre.

La bardane des bois est une espèce très menacée.

La plupart des espèces de bardanes présentes en Finlande sont plus ou moins dépendantes des activités humaines. Toutefois, la bardane des bois pousse à l’état sauvage dans des forêts de noisetiers ensoleillés et les riches bosquets d’aulnes côtiers. L’aire de répartition de l’espèce en Finlande forme une fine bande qui s’étend de l’archipel du sud-ouest jusqu’à Houtskari à l’extrémité sud-ouest de la Finlande continentale. Sur le continent, ses peuplements habituels ont considérablement réduit, ou ont même disparu. La bardane des bois supporte mieux l’ombre que les autres bardanes, mais sa principale menace est qu’elle risque d’être cernée par les sapins et de manquer de place. La disparition des pâturages de forêts et des prairies de bois menace fortement l’espèce dans de nombreux lieux. On a pu vérifier que la bardane des bois peut se propager à partir des clairières naturelles jusqu’aux bords des routes qui les traversent, parfois jusqu’aux jardins et en lisière des champs. C’est probablement autour du centre de Houtskari que l’espèce s’est le mieux établie. Presque toutes les étendues de clairières de Finlande ne se composent que de quelques plantes. La bardane étant principalement autogame, c’est par cette méthode qu’elle se propage. Les plantes individuelles présentent une longévité limitée : elles forment une rosette pendant un an ou parfois deux avant de fleurir, puis mourir.

La bardane des bois ressemble à une petite bardane de grande taille : les capitules sont tous deux organisés en grappes plutôt qu’en corymbe au sommet aplati. Toutefois, les ramifications de son inflorescence sont recourbées vers le bas, et non dressées comme chez la petite bardane. L’involucre de la bardane des bois est également plus gros que la moyenne et il présente la forme d’un œuf. Les fleurons individuels du capitule sont de même longueur que les bractées involucrées, tandis qu’ils sont plus longs chez la petite bardane. Les variations internes des deux espèces et l’hybridation compliquent encore l’identification. Elles sont parfois considérées comme des sous-espèces d’une même espèce. Les habitats naturels de la bardane des bois diffèrent des autres bardanes, ce qui permet d’éviter que les espèces ne se croisent.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page