© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Berce de Perse

Heracleum persicum

  • Autre nom latin : Heracleum laciniatum
  • Famille : Famille de la carotte – Apiaceae (Umbelliferae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 150–200 cm. Tige très ramifiée, velue, rouge-marron à la base, jusqu’à 50 mm d’épaisseur, creuse, nœuds présentant des ramifications. Odeur anisée.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), (fleurons périphériques légèrement symétriques en miroir et plus gros), blanche, 15–30 mm de diamètre, cinq pétales profondément dentés. Sépales ténus. Cinq étamines. Pistil constitué de deux carpelles soudés, deux styles. Inflorescence : ombrelle composée, (20–)50–85 ombellules. Les bractées qui enserrent les ombelles principales tombent hâtivement, tandis que les 10–18 bractées des ombellules ne fanent pas.
  • Feuilles : Alternes, munies de pétioles, base de type cosse. Limbe plus long que large, face inférieure très velue, partie supérieure glabre, penné, 5–7 folioles. Folioles de grande dimension, à lobes courts et larges, bords munis de dents carrées.
  • Fruit : Schizocarpe en deux parties, presque oboval, 7–8 mm de long, légèrement cannelé, canal résineux présentant une forme de club de golf.
  • Habitat : Autour des habitations. Plante ornementale.
  • Période de floraison : Juillet–septembre.

On ne sait presque rien sur l’origine de la berce de Perse, sinon qu’elle n’est pas originaire de la Finlande. L’espèce provient probablement du Moyen-Orient, quelque part au sud du Caucase, et elle s’est étendue comme plante ornementale vers le nord de l’Europe. Ses poils contiennent des substances toxiques qui, associée à une exposition au soleil, entraînent un sévère eczéma long à disparaître. Lorsque la peau est en contact avec la substance toxique, il faut la laver immédiatement avec de l’eau et du savon. Après exposition, il faut éviter le soleil pendant au moins une semaine. Pour les enfants, la plante peut même être dangereuse, car ils aiment jouer avec les grandes feuilles ou se cacher dessous.

La berce de Perse se propage rapidement dans les zones humides et riches aux alentours de ses lieux de culture. Elle représente aujourd’hui un véritable fléau, notamment dans le nord de la Norvège. Dans ce pays, l’espèce est connue sous le nom de palmier de Tromso, car on peut la trouver dans presque tous les jardins de cette ville. Parce qu’il s’agit d’un bon compétiteur, de véritables jungles de berces de Perse peuvent se former et étouffer les autres végétaux. Les graines contiennent des substances qui retardent la croissance des autres plantes et peuvent même tuer celles qui poussent à proximité. En Finlande, une lutte active est menée contre la berce de Perse, afin d’éviter qu’elle ne devienne un fléau.

Il n’est pas facile de distinguer les différentes variétés de berces. En fait, le nom berce de Perse recouvre différentes espèces. La berce du Caucase (H. mantegazzianum) est une autre espèce de berce commune en Finlande. Elle est encore plus grande que la berce de Perse, ne présente qu’une tige et ne fleurit qu’une seule fois. Il existe différents moyens pour identifier l’espèce, notamment la couleur de la base de la tige et la présence de poils sur les feuilles, mais c’est surtout la forme des lobes des folioles qui permet d’effectuer la distinction.

Autres espèces de la même famille

Follow us!


Ilmaistapahtumamme villiyrteistä keskustakirjasto Oodissa - varaa paikkasi Helmetin sivuilta
Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page