© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Bugle de Genève

Ajuga genevensis

  • Famille : Famille de la menthe – Lamiaceae (Labiatae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Sans stolons.
  • Hauteur : 10–35 cm. Tige quadrangulaire, totalement velue.
  • Fleur : Corolle irrégulière (zygomorphe), bleu vif, 12–20 mm de long, soudée, bilabiée, à long tube. Lèvre supérieure de la corolle très courte, bilobée ; lèvre inférieure trilobée, lobe central à extrémité entaillée. Calice presque régulier (actinomorphe), pentalobé. Quatre étamines, dont deux longues et deux courtes, plus longues que la corolle. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Fleurs organisées en verticilles formant un épi cylindrique désordonné à partir de la base.
  • Feuilles : En rosette basale et opposées sur la tige, avec ou sans pétiole. Généralement, la rosette fane lorsque la plante fleurit. Limbe ovoïde–effilé-elliptique, muni de grandes dents. Bractées rétrécissant vers la couronne, bractées inférieures ressemblant aux feuilles caulinaires, bractées supérieures plus courtes que les fleurs, souvent partiellement bleues.
  • Fruit : Schizocarpe à quatre sections.
  • Habitat : Talus de voies ferrées, terres de jachère, jardins, parcs. Plante ornementale.
  • Période de floraison : Mai–juillet.

La bugle de Genève est parfois cultivée en Finlande pour ses qualités ornementales et on peut la trouver en tant qu’exotique occasionnelle le long des voies ferrées et sur les prés. Dans certains endroits, elle est pratiquement considérée comme une espèce établie. Les bugles diffèrent des autres membres de la famille de la menthe (Lamiaceae) car elles ne présentent pas le parfum caractéristique des autres espèces.

La bugle de Genève est facile à distinguer des autres membres du genre qui poussent en Finlande, en tout cas pendant la floraison : généralement sa rosette de feuilles fane lorsqu’elle est en fleur, tandis que chez les autres espèces elle reste verte pendant la période de croissance. La manière dont les étamines dépassent de la corolle constitue un autre bon critère d’identification. Il faut toutefois noter que si plusieurs espèces poussent dans un même lieu, elles peuvent s’hybrider. La bugle de Genève se croise facilement avec la bugle rampante (A. reptans), mais elle peut aussi s’hybrider avec la bugle pyramidale (A. pyramidalis).

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page