© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Buglosse officinale

Anchusa officinalis

  • Synonyme : Langue de bœuf, fausse bourrache
  • Famille : Famille de la bourrache – Boraginaceae
  • Type de croissance : Herbacée bisannuelle ou vivace. Racine principale solide.
  • Hauteur : 30–80 cm. Tige grossièrement poilue.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe) (forme de roue–campanulée), 8–12 mm de large, initialement rouge, puis violet foncé, soudée, pentalobée. Tube de la corolle plus long que le calice, droit, entrée présentant de grosses protubérances blanches. Calice soudé, campanulé, pentalobé du milieu jusqu’à la base, densément poilu. Lobes du calice étroitement triangulaires, à extrémité pointue. Cinq étamines. Gynécée soudé, style unique. Inflorescence : cyme scorpioïde. Toutes les fleurs sont soutenues par des feuilles.
  • Feuilles : Alternes. Feuilles basales munies d’un pétiole ailé. Feuilles de la tige sessiles, attaches larges. Limbe elliptique, velu.
  • Fruit : Schizocarpe à quatre sections. Méricarpes elliptiques, obliques, bruns, surface granuleuse, environ 4 mm de long.
  • Habitat : Décharges, cours, friches, bords de routes, lisières de champs. Également plante ornementale naturalisée.
  • Période de floraison : Juin–août.

La buglosse officinale est originaire des steppes d’Europe du sud-est. Ses graines sont adaptées pour être disséminées par les fourmis, mais l’espèce a été introduite en Finlande par l’homme. Elle s’est naturalisée principalement dans le sud-ouest du pays, au bord des routes de villages, ainsi que dans les cours et sur les ruines, à l’époque lointaine où elle était cultivée pour ses propriétés médicinales. La buglosse officinale était utilisée comme sédatif et analgésique et, à plus fortes doses, comme laxatif. Les jeunes feuilles peuvent être également hachées et consommées en salades ou préparées comme des épinards. Aujourd’hui, l’espèce est parfois cultivée comme plante ornementale, ses fleurs étant décoratives. L’entrée de la corolle de nombreuses plantes de la famille de la bourrache est presque fermée par des protubérances, des écailles ou des poils, dont la couleur est particulièrement marquée dans les fleurs de la buglosse officinale. L’objectif de cette structure est de guider la trompe des insectes pollinisateurs vers le nectar, de sorte qu’elle touche obligatoirement le stigmate et les étamines. Leur couleur inhabituellement claire est un signe distinctif de présence de nectar. Le tube de la corolle est plus long que celui de ses proches parents le myosotis et la cynoglosse officinale, au point que le nectar n’est accessible qu’aux insectes à longue trompe.

Le nom scientifique de la famille de la buglosse possède une longue histoire. En grec ancien, le nom Anchusa était utilisé pour de nombreuses plantes de la famille de la bourrache, mais pas pour les buglosses dont le nom provient du grec Buglosson qui signifie langue de bœuf. C’est Linné qui a attribué à la plante son nom scientifique moderne. L’autre buglosse qui pousse en Finlande est la buglosse des champs (A. arvensis), dont les fleurs sont petites, bleues et en forme de corne.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page