Nepeta grandiflora Nepeta grandiflora

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Cataire

Nepeta cataria

  • Synonyme : Chataire
  • Famille : Famille de la menthe – Lamiaceae (Labiatae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 20–100 cm. Tige ramifiée, quadrangulaire, densément laineuse, vert grisâtre. Odeur puissante de citronnelle.
  • Fleur : Corolle irrégulière (zygomorphe), blanc cassé à pois rouges, 7–10 mm de long, soudée, à long tube, bilabiée. Lèvre supérieure bilobée, courte, plate ; lèvre supérieure trilobée, lobe central plus grand que les lobes latéraux. Calice ovale-cylindrique, légèrement recourbé, pentalobé, 15 nervures, vert grisâtre. Quatre étamines, dont deux longues et deux courtes. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Inflorescence en épi ; verticille dense.
  • Feuilles : Opposées, à tige longue. Limbe cordé–ovoïde, à extrémité effilée, poilu, muni de grandes dents. Bractées inférieures enserrant l’inflorescence semblables aux feuilles caulinaires, feuilles supérieures petites et étroites.
  • Fruit : Schizocarpe à quatre sections.
  • Habitat : Cours, jardins, friches, bords de routes, ruines, lieux de chargement. Naturalisée à partir de vieux jardins et exotique établie.
  • Période de floraison : Juillet–août.

Le parfum de la cataire attire particulièrement les papillons de nuit et de jour, ainsi que les abeilles. Ce parfum présente la particularité de plaire aux chats, d’où le nom scientifique de l’espèce cataria qui vient du mot latin _catus_ : « chat ». En revanche, il est censé repousser les rats et les souris. La plante est originaire d’Asie mineure. En Finlande, elle pousse à l’état sauvage en lisière des zones inhabitées et au milieu des ruines, ce qui remonte à une époque où elle était cultivée pour ses propriétés médicinales. On peut également la trouver en tant qu’exotique occasionnelle qui pousse à partir de graines autour des lieux de chargement.

La tige fleurie et toutes les parties aériennes de la cataire étaient autrefois utilisées comme calmant pour faciliter la digestion. La plante était également utilisée pour traiter les blessures, les douleurs et les problèmes féminins. Historiquement, elle avait de nombreux autres usages : les bourreaux étaient invités à mâcher la racine pour renforcer leurs nerfs avant de s’acquitter de leur devoir, et les hippies expérimentèrent ses propriétés hallucinogènes. Aujourd’hui, la cataire est surtout utilisée avec les animaux domestiques, dont la réaction à la plante est toujours inverse de celle des êtres humains : elle provoque chez les chats domestiques et sauvages un incroyable état d’excitation. Toutefois, certains chats ne sont pas susceptibles à la cataire.

Outre la cataire, d’autres vestiges d’anciennes cultures comprennent l’herbe à chats géante (N. grandiflora), dont les fleurs sont généralement bleues ou mauve. La plus célèbre est toutefois N. x faassenii, variété hybride ornementale à fleurs violettes qui ne se naturalise généralement pas car elle est stérile.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page