Eryngium alpinum Eryngium alpinum Eryngium alpinum

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Chardon bleu

Eryngium planum

  • Synonyme : Panicaut à feuilles planes
  • Famille : Famille de la carotte – Apiaceae (Umbelliferae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 30–60 cm. Tige solide, ramifiée dans sa partie supérieure.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), bleuâtre, inférieure à 3 mm de rayon, cinq pétales plus courts que les sépales. Cinq sépales. Cinq étamines. Pistil composé de deux carpelles soudés, deux styles. Inflorescence : ombelle capitulaire dense. Grandes bractées d’une taille presque identique à l’inflorescence, bractées inférieures étroites à bords épineux largement dentelés, bractées supérieures bleuâtres à bords entiers ou légèrement dentelés.
  • Feuilles : Alternes, base de type cosse, feuilles basales munies de pétioles, feuilles supérieures sans pétiole. Limbe des feuilles inférieures d’elliptique à ovoïde, base cordiforme, dentelé, feuilles supérieures lobées, bords épineux.
  • Fruit : Schizocarpe globulaire en deux parties en forme d’œuf recouvert d’écailles.
  • Habitat : Plante ornementale, parfois naturalisée sur un sol sec, sablonneux et graveleux près de zones habitées.
  • Période de floraison : Août–septembre.

Les chardons sont très rares à l’état naturel en Finlande, mais il s’agit du plus grand genre de la famille des ombellifères dont le cœur de la biodiversité se trouve au Mexique et en Amérique du Sud. Seules vingt espèces sont présentes en Europe, la plupart dans les régions méditerranéennes. En Finlande, les chardons sont parfois cultivés comme plantes de jardin. La plante la plus courante est le chardon bleu, mais il reste rare dans nos plates-bandes. Grâce à leurs fleurs colorées, les différents cultivars sont plus populaires que la souche naturelle. Les chardons ne sont pas seulement des vivaces imposantes : elles font de merveilleuses fleurs à couper ou à sécher.

Le chardon bleu n’est pas une plante ombellifère typique. Il rappelle plutôt le cirse : ses ombelles sans pédoncule ressemblent davantage à des fleurs capitulaires que par exemple les grandes ombelles composées du cerfeuil sauvage. Les insectes sont attirés par les fleurs pas seulement en raison des pétales bleus, mais également pour les bractées qui sont aussi belles que les pétales. Le chardon bleu attire de nombreux types d’hyménoptères, mouches et papillons pollinisateurs. Les cultivars ne produisent généralement pas de graines, tandis que la forme naturelle se ressème même hors des plates-bandes. L’espèce a ainsi parfois été trouvée à des latitudes aussi élevées que la région d’Oulu. L’espèce se plaît surtout dans des lieux secs et ensoleillés : la structure dure et la surface cireuse lisse des pousses protègent la plante de la sécheresse même en plein soleil. La couleur vert-bleuâtre clair du chardon bleu, qui provient de pigments anthocyanes, protège également la plante des effets négatifs de la surexposition aux rayons du soleil. Plus le sol où pousse le chardon bleu est pauvre et sec, plus la couleur des pousses est marquée.

Autres espèces de la même famille

Follow us!


Ilmaistapahtumamme villiyrteistä keskustakirjasto Oodissa - varaa paikkasi Helmetin sivuilta
Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page