© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Dauphinelle élevée

Delphinium elatum

  • Synonyme : Pied-d’alouette élevé
  • Famille : Famille du bouton d’or – Ranunculaceae
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 50–150 cm. Tige glabre ou partie supérieure à poils clairsemés, bleu-gris.
  • Fleur : Périanthe irrégulier (zygomorphe), généralement bleu (il existe des variétés cultivées de différentes couleurs), 15–30 mm de diamètre. Cinq sépales, pétaloïdes, sépale supérieur muni d’un éperon de 12–20 mm de long. Quatre pétales, dont eux staminodes nectarifères, deux résiduels, noirâtre–bleu. Huit étamines. Gynécée distinct, deux pistils. Inflorescence : racème ramifié ou pas, très désordonné.
  • Feuilles : Alternes le long de la tige, munies d’un pétiole. Limbe presque aussi large que long, présentant une nervation palmée, glabre–à poils clairsemés, base cordiforme, trilobé à pentalobé, lobes larges, effilés, à deux lobes–dentelés.
  • Fruit : Follicule de 14–20 mm de long, dont trois regroupés.
  • Habitat : Cours, bords de routes, rivages et bois situés à proximité de zones habitées. Plante ornementale, parfois naturalisée.
  • Période de floraison : Juillet–août.

Le nom scientifique de la famille de la dauphinelle élevée Delphinium est très ancien : il fut utilisé pour la première fois pour désigner une espèce au premier siècle avant J.C. dans un livre du médecin et botaniste grec Pedanios. Une raison possible est que la forme du bourgeon de la fleur rappelle un dauphin. La famille de la plante a depuis été associée aux chevaliers dans de nombreuses langues. Le nom vulgaire de la plante (pied-d’alouette) est probablement lié à la ressemblance de l’éperon de la fleur à la patte de l’oiseau. Parmi les nombreuses variétés de dauphinelles élevées prisées pour leurs qualités décoratives, beaucoup tirent leur nom des légendes du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde.

L’aire de répartition des pieds-d’alouette occupe une zone étonnamment grande de l’hémisphère nord. Ce n’est qu’en Afrique que quelques espèces se sont introduites au sud de l’équateur. Trente espèces poussent en Europe, la dauphinelle élevée étant la seule présente en Finlande. L’aire de répartition naturelle de la plante débute dans la région d’Aunus de la Carélie orientale et elle couvre les forêts de feuillus et les prairies humides de la Russie européenne et de la Sibérie, ainsi que les massifs de montagne élevés d’Europe centrale. C’est une espèce très diversifiée et il est possible de diviser son aire de distribution en différentes sous-espèces et variations. En Finlande, l’espèce est généralement cultivée dans les jardins, et on la trouve en particulier près des vieux jardins de campagne en tant que vestige d’anciennes cultures ornementales, surtout dans le nord. Les anciennes variétés natives étant soit des formes naturelles peu ou pas perfectionnées, elles ont pu survivre longtemps sans soin particulier. La plupart des pieds-d’alouette actuellement cultivés pour leur qualité ornementale sont des hybrides et leurs descendants sont le produit de cultures. Ils appartiennent à l’élite des plantes vivaces, mais ils sont trop exigeants en ce qui concerne l’habitat pour survivre en Finlande à l’état sauvage.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page