Doronicum columnae Doronicum plantagineum Doronicum pardalianches

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Doronic du Caucase

Doronicum orientale

  • Famille : Famille de la marguerite – Asteraceae (Compositae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 30–60 cm. Tige presque glabre. Stolons souterrains.
  • Fleur : Capitules de 3–9 cm de diamètre, de type fleur simple, entourés de bractées involucrées. Fleurons du capitule jaunes, fleurons périphériques ligulés, fleurons centraux tubulés, petits. Cinq étamines. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Un rang de bractées involucrées. Capitule solitaire, à l’extrémité de la tige.
  • Feuilles : Alternes, feuilles basales à long pétiole, 3–4 feuilles caulinaires à pétiole court ou sessiles. Limbe ovoïde, cordé à la base, indentation basale peu marquée, bord irrégulièrement dentelé.
  • Fruit : Cypsèle modérément nervurée dotée de poils non ramifiés à l’extrémité.
  • Habitat : Ornementale, parfois naturalisée autour de vieux jardins.
  • Période de floraison : Mai.

Les plantes Doronicum sont originaires des zones montagneuses d’Asie et d‘Europe, où elles sont traditionnellement utilisées pour leurs propriétés médicinales. Elles ne sont exploitées comme plantes ornementales que depuis le siècle dernier, mais ses espèces ont trouvé leur place au cœur des plates-bandes et des jardins finlandais en peu de temps. Le doronic du Caucase est une plante à floraison hâtive et il est impossible de rater ses remarquables capitules jaunes sur les sols nus au début du printemps. Lorsque le printemps arrive plus tôt, la plante fleurit vers le début du mois de mai en Finlande. Tandis que de nombreuses plantes qui fleurissent au printemps meurent au début de l’été, les feuilles du doronic du Caucase restent vertes jusqu’à l’automne.

La floraison hâtive du doronic du Caucase est utile pour de nombreux insectes qui se nourrissent de nectar, l’offre étant limité à cette période de l’année. La fleur attire les papillons, les mouches et les scarabées. Le doronic du Caucase privilégie les habitats mi-ombragés aux sols riches. Dans des plates-bandes adaptées, il se répand lentement grâce à ses stolons et peut même se naturaliser.

Le doronic du Caucase est souvent confondu avec la rudbeckie hérissée, ce qui est compréhensible car les deux espèces se ressemblent beaucoup, hormis les capitules dont la couleur diffère. Le doronic du Caucase ressemble aussi beaucoup aux espèces du genre couramment cultivées, par exemple le doronic de Colonna (D. columnae), bien que cette dernière espèce ne présente pas le type de stolons souterrains du doronic du Caucase. Elle fleurit également un peu plus tard. Les feuilles du doronic de Colonna présentent des dents éparses régulières, tandis que celles du doronic du Caucase sont munies de bords irrégulièrement dentés.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page