© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Épilobe glanduleux

Epilobium glandulosum

  • Famille : Famille de l’épilobe – Onagraceae
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Rosette persistante à feuilles épaisses et feuilles de rosette fanées à la base.
  • Hauteur : 50–100 cm. Tige peu ou pas ramifiée dans sa partie supérieure, munie de poils recourbés et glanduleux presque jusqu’à la base.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), magenta, 6–8 mm de long ; quatre pétales, à extrémité entaillée. Quatre sépales. Huit étamines. Pistil formé à partir de deux carpelles soudés, stigmate en forme de club ; ovaire sous tépales muni seulement de poils glanduleux. Inflorescence : grappe compacte à grandes feuilles.
  • Feuilles : En rosette basale et opposées sur tige (alternes dans l’inflorescence), sessiles, presque amplexicaules. Limbe large très ovoïde, à base effilée, à extrémité courte, plissé, brillant, vert foncé.
  • Fruit : Capsule tubulaire composée de quatre compartiments, 5–7 cm de long.
  • Habitat : Fossés, bords de routes, friches.
  • Période de floraison : Juillet–août.

L’épilobe en épi (Chamaenerion angustifolium) et l’épilobe à grandes fleurs (Epilobium hirsutum) sont des plantes à grandes fleurs que les botanistes amateurs sont capables d’identifier. Il existe toutefois de nombreux autres épilobes plus bas et à fleurs plus petites qui poussent à l’état sauvage en Finlande, chacun présentant des caractéristiques intéressantes. Les représentants du genre des épilobes les plus courants en Finlande sont des exotiques établies provenant d’Amérique : l’épilobe glanduleux, E. adenocaulon et l’épilobe cilié (E. ciliatum). Ces trois espèces peuvent pousser côte à côte dans le même habitat et elles peuvent s’hybrider, de sorte que le groupe peut contenir également des formes intermédiaires. L’épilobe glanduleux fleurit un peu plus tard que ses parents proches, et les jeunes plants encore plus tard par rapport aux plantes qui ont poussé à partir de bourgeons qui ont survécu en hiver. L’épilobe glanduleux est plus gros que ses proches parents, mais pour l’identifier avec certitude, il faut vérifier les poils de son ovaire tubulé. Le nom de l’épilobe glanduleux fait référence à la nature de ses poils, bien que ce sont surtout les poils recourbés qui caractérisent cette espèce.

L’épilobe glanduleux est très présent dans les villes en Finlande. La première observation de l’espèce à la fin des années 20 fut faite à Helsinki. L’espèce s’est probablement établie en Finlande par l’intermédiaire des jardins du nord de la ville. Elle s’est ensuite progressivement disséminée dans différentes directions à partir de ses centres d’origine. La limite claire de son habitat actuel pourrait démontrer que l’espèce poursuit sa colonisation dans toutes les directions. Sa zone de répartition centrale est toujours Helsinki, bien que l’espèce soit naturellement présente près de Turku et occasionnellement dans la province d’Uusimaa (où se trouve Helsinki) hors de la capitale également. L’espèce semble favoriser l’air marin, de sorte qu’elle a pénétré très profondément partout ailleurs dans les pays nordiques. C’est dans les fossés très riches et dans les terrains argileux que l’on a le plus de chances de trouver l’épilobe glanduleux.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page