Galeopsis bifida & Galeopsis speciosa À gauche galéopsis, à droite lamier

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Galéopsis bifide

Galeopsis bifida

  • Famille : Famille de la menthe – Lamiaceae (Labiatae)
  • Hauteur : 20–70 cm
  • Fleur : Corolle bilabiée, poilue, d’une longueur généralement inférieure à 15 mm, composée de cinq pétales soudés, de couleur blanc-jaunâtre ou rose, lobe central de la lèvre inférieure muni de bords étroits et pâles. Lobe central de la lèvre inférieure trilobée souvent convexe, clairement plus long que large, extrémité dentelée. Lèvre supérieure convexe. Calice régulier, campanulé, constitué de cinq sépales velus regroupés. Lobes du calice minces mais rigides, pointus, se terminant en une surface hérissée de poils glanduleux à pointes pâles. Pistil constitué de deux carpelles, ovaire à quatre sections, style solitaire, stigmate bilobé. Quatre étamines, deux longues, deux courtes, toutes fixées à la gorge de la corolle.
  • Feuilles : Opposées et munies de pétiole. Limbe ovoïde à elliptique, muni d’une longue pointe effilée, duveté, souvent également à poils glanduleux sur la face inférieure, bords dotés de larges dents pointues.
  • Fruit : Schizocarpe à quatre parties. Méricarpe ovale, légèrement aplati, brun.
  • Habitat : Terrains cultivés, friches, bords de route, clairières, plages, autres habitats ouverts.
  • Période de floraison : Juillet-septembre.

L’espèce de lamier blanc considérée comme native de la Finlande diffère des variétés exotiques par sa corolle de couleur crème. Elle pousse souvent sur le littoral, même sur l’archipel externe, mais elle peut également envahir les cultures. C’est la seule espèce de Galeopsis native de la Finlande. Son fruit colonise généralement de nouveaux sites par l’intermédiaire des animaux, soit en se fixant à leur fourrure, soit par la voie alimentaire.

Le galéopsis bifide est autogame comme l’ortie royale (G. tetrahit) qui lui ressemble. Les deux espèces se distinguent notamment par la corolle. Le lobe central de la lèvre inférieure du galéopsis bifide est dentelé et nettement plus long que large. De plus, les entrenœuds présents sur sa tige sont généralement densément velus. Des poils glanduleux à pointe pâle peuvent se trouver sous les nœuds. Les entrenœuds de l’ortie royale présentent des poils courts ou sont glabres sur la moitié inférieure, et les poils glanduleux sous les nœuds possèdent des pointes rouges.

Les galéopsis se distinguent des lamiers (Lamium spp.) par la nervation de leurs feuilles. Les limbes des feuilles présentent des nervures pennées, tandis que la plupart des lamiers présentent des nervures nettement réticulées. Les structures florales des deux genres diffèrent également. En outre, les lamiers présentent une corolle bilabiée, mais les lobes latéraux de la lèvre inférieure sont petits, soudés au lobe central ou absents.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page