Slideshow

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Géranium à feuilles molles

Geranium molle

  • Synonyme : Géranium mou, tête rouge, pied rouge, bec de grue
  • Famille : Famille du géranium – Geraniaceae
  • Type de croissance : Herbacée annuelle ou pérenne. Les spécimens pérennes possèdent une racine pivot robuste.
  • Hauteur : 5–25 cm. Tiges multiples, dressées à érigées, ramifiées, duveteuses-pubescentes, généralement rougeâtres.
  • Fleur : Régulière, 5–8 mm de large. Cinq pétales, rose, profondément dentés sur l’apex. Cinq sépales, à membrane étroite, duveteux, plus courts que les pétales. Dix étamines, toutes munies d’anthères. Pistil soudé à style unique doté de cinq stigmates. Fleurs généralement organisées en paires axillaires, ou terminales sur les pousses.
  • Feuilles : Rosette basale, feuilles simples ou opposées. Feuilles de la rosette à long pétiole, feuilles caulinaires à pétiole court doté de stipules. Limbe de la feuille orbiculaire, à nervures palmées, de pentalobé à septalobé jusqu’à la moitié de la limbe de la feuille, lobes de la feuille larges, souvent à trois dents.
  • Fruit : Schizocarpe à cinq parties, extrémité en bec, segments du bec s’enroulant à la déhiscence. Méricarpes (carpelles) plissés, glabres.
  • Habitat : Terrains secs rocailleux, sols caillouteux, ruines, rives, friches, cours.
  • Période de floraison : Juin–septembre.

En Finlande, la distribution du géranium à feuilles molles est limitée aux Îles Åland et à l’archipel de Turku. En Finlande continentale, l’espèce n’est présente qu’en tant que mauvaise herbe sporadique. Elle pousse généralement le long des bords de route, dans les pâturages, dans les champs et sur d’autres sites cultivés. Sa distribution correspond probablement à différentes activités humaines anciennes, notamment agricoles. Actuellement, l’espèce se dissémine efficacement grâce aux activités humaines, principalement en tant que contaminant dans les graines de trèfle. Elle a voyagé depuis son lieu d’origine, l’Europe de l’ouest, la Méditerranée et le Proche-Orient pour coloniser presque toute l’Europe, l’Amérique du Nord et du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Extrême-Orient. Les changements de population d’une année sur l’autre sont particulièrement marqués chez cette espèce annuelle. Le géranium à feuilles molles peut ainsi être très abondant une année, puis totalement absent l’année suivante.

Le géranium à feuilles molles forme souvent des étendues mixtes avec son proche parent, le géranium à tiges grêles (G. pusillum). Les tiges et les pétioles de ce dernier sont munis de poils plus courts, tandis que le géranium à feuilles molles présente des poils à la fois longs et courts. Les pétales du géranium à tiges grêles sont de même longueur que ses sépales, tandis que ceux du géranium à feuilles molles sont un peu plus longs. De plus, les méricarpes du géranium à tiges grêles sont lisses et les poils apprimés, alors que ceux du géranium à feuilles molles sont plissés et glabres. Le géranium à feuilles découpées (G. dissectum) est une espèce rare que l’on peut trouver dans des habitats similaires, principalement sur les Îles Åland. Comme son nom l’indique, ses feuilles sont profondément découpées, ses fleurs sont rouge foncé et ses méricarpes lisses.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page