© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Géranium des Pyrénées

Geranium pyrenaicum

  • Famille : Famille du géranium – Geraniaceae
  • Type de croissance : Herbacée bisannuelle ou vivace. Rhizome court, dressé, recouvert de feuilles mortes.
  • Hauteur : 20–40 cm. Tige dressée, velue, poils étalés, devenant plus glabre avec le temps.
  • Fleur : Régulière (actinomorphe), 15–20 mm de large. Cinq pétales, blanchâtre-pourpre, profondément lobés. Cinq sépales, deux fois moins longs que les pétales. Dix étamines. Pistil constitué de cinq carpelles soudés, style solitaire, cinq stigmates. Fleurs généralement organisées en paires axillaires ou par trois, ou terminales sur les pousses.
  • Feuilles : En rosette basale et opposées sur la tige. Feuilles basales à long pétiole. Feuilles caulinaires à pétiole court ou presque sans pétiole, stipulées. Limbe arrondi–réniforme, à nervation palmée, poils doux, 5–9 lobes jusqu’au milieu, grands lobes.
  • Fruit : Schizocarpe à cinq parties, extrémité en bec, segments du bec s’enroulant à la déhiscence. Méricarpes vernissé, finement poilus.
  • Habitat : Jardins, cours, parcs, bords de routes, lisières de forêts. Également plante ornementale.
  • Période de floraison : Juin–septembre.

Le géranium des Pyrénées est probablement arrivé en Finlande et dans les pays nordiques en même temps que les populations. Il est possible qu’il s’agisse d’une plante native du sud de la Finlande, mais son aire de distribution d’origine était considérablement réduite par rapport à aujourd’hui. L’aire de répartition du géranium des Pyrénées est aujourd’hui très étendue, bien qu’il soit plutôt rare et qu’il pousse sporadiquement. Ce n’est pas une plante ornementale particulièrement populaire en Finlande, bien qu’elle soit peu exigeante et que sa période de floraison compense la petite taille de ses fleurs.

Le géranium des Pyrénées peut être confondu avec les petits membres annuels et bisannuels de la famille du géranium qui poussent comme de mauvaises herbes dans des habitats similaires. Les plus courants de ces membres sont le géranium à tiges grêles (G. pusillum) et parfois le géranium mou (G. molle), bien que leurs fleurs soient nettement plus petites et que leurs pétales ne soient pas profondément lobés.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page