© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Grande astrance

Astrantia major

  • Famille : Famille de la carotte – Apiaceae (Umbelliferae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 50–80 cm. Tige glabre, creuse, nœuds présentant des ramifications.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), blanc–rouge, env. 2 mm de diamètre, cinq pétales dentelés, extrémité incurvée. Cinq sépales. Cinq étamines. Pistil composé de deux carpelles soudés, deux styles. Inflorescence : ombelle capitulaire dense. Grandes bractées, en forme de pétales, elliptiques, blanc–rougeâtre.
  • Feuilles : Alternes, base de type cosse, feuilles de la rosette à long pétiole. Limbe arrondi, vernissé, vert foncé, 3–5 lobes elliptiques–obovales, bords dentelés–lobés.
  • Fruit : Schizocarpe ovoïde en deux parties, 6–8 mm de long, doté d’écailles.
  • Habitat : Plante ornementale, parfois naturalisée près des habitations.
  • Période de floraison : Août.

La grande astrance n’est pas une plante native de la Finlande, mais parce qu’elle y est cultivée depuis longtemps en tant que plante ornementale, elle s’est établie autour des jardins et des parcs dans le sud du pays. La grande astrance est difficilement reconnaissable en tant qu’ombellifère, car son inflorescence en ombelle est unique et non double comme c’est généralement le cas. De plus, ses bractées, qui se remarquent généralement à peine chez la plupart des ombellifères, sont imposantes comme des pétales, souvent de couleur rougeâtre-blanc. Grâce à la sélection et à l’hybridation, des cultivars plus beaux ont été obtenus. « Cultivar » est un terme qui qualifie des plantes utiles et décoratives résultant d’un processus d’hybridation et de sélection. Un cultivar ne constitue pas une espèce, unité de classification de toutes les créatures vivantes. De nombreuses espèces sont constituées de groupes naturellement divergents, tels que les sous-espèces, les variations et les formes. Elles diffèrent par leur aspect, mais souvent aussi par leur aire de répartition et par leur habitat. L’hybridation et la sélection sont des processus inventés et appliqués de manière délibérée par l’homme pour accélérer l’évolution. L’évolution d’une plante est ainsi orientée dans une direction donnée et ce changement est des centaines de millions de fois plus rapide qu’un changement apparu naturellement. Traditionnellement, c’est par la sélection ou par l’hybridation de différentes souches d’une même espèce ou même d’espèces différentes que des cultivars ont été obtenus : par exemple la splendide (Astrantia Carniolica Rubra) à fleurs rouges, une espèce cultivée dans les jardins, a été obtenue en hybridant l’astrance de Carniole (A. carniolica) avec la grande astrance.

Les habitats naturels de la grande astrance sont les prairies humides. L’espèce se plaît ainsi dans les terrains assez détrempés, même si elle n’est pas très exigeante quant à la nature du sol. Elle se reproduit à l’aide de drageons, mais les souches naturelles se multiplient également par semis. La grande astrance attire les petits papillons qui apprécient son nectar.

Autres espèces de la même famille

Follow us!


Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page