© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Grande Bardane

Arctium lappa

  • Synonyme : Bardane comestible, glouteron, herbe aux teigneux
  • Famille : Famille de la marguerite – Asteraceae (Compositae)
  • Type de croissance : Herbacée bisannuelle. Racine robuste.
  • Hauteur : 90–200 cm. Tige ramifiée, rugueuse, généralement dotée de poils épars.
  • Fleur : Capitules de 3,5–4 cm de diamètre, de type fleur simple, entourés de bractées involucrées. Capitule sans fleurons périphériques, fleurons centraux rouge (parfois blancs), tubulés. Cinq étamines. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Involucre pratiquement sphérique, aplati, s’ouvrant en mûrissant, (presque) glabre. Bractées involucrées organisées en plusieurs rangs, longues, hirsutes, étroitement elliptiques, dures, vert clair, jaune, à extrémité crochue. Capitules organisés en corymbe.
  • Feuilles : Alternes, munies d’un pétiole. Limbe triangulaire–très ovoïde, généralement à base cordée, bords dentés, revers à duvet blanc.
  • Fruit : Cypsèle aplatie, légèrement recourbée, gris-marron, à points noirs, munie de courts poils crochus jaunes à l’extrémité.
  • Habitat : Jardins et bords de routes, environs de zones habitées, décharges et proximité d’usines.
  • Période de floraison : Juillet–septembre.

Généralement, la grande bardane pousse dans des lieux qui ont été bouleversés par l’homme. En Finlande, elle privilégie les vieilles villes et les manoirs, en peuplant leurs avenues et leurs jardins. Constituées de seulement quelques dizaines de plantes, les étendues sont généralement réduites. La grande bardane s’est également propagée dans les parcs et les rues des villes, même si les travaux de construction et le dallage du sol réduisent constamment la surface des friches qui conviennent à l’espèce. On sait que la grande bardane s’est propagée en Finlande depuis longtemps, car elle se concentre principalement au cœur des lieux anciennement habités.

C’est une plante médicinale importante qui a donc été délibérément transportée vers de nouveaux lieux. In Europe du Sud, une teinture était tirée de ses racines, celles-ci étant utilisées pour traiter en externe les maladies de la peau par exemple les pustules, l’acné et les furoncles. Ses feuilles sont également censées posséder des propriétés antibactériennes. On peut les appliquer sur les éruptions cutanées. La bardane collecte des substances nutritives pour ses racine pendant une année, parfois plus, avant de fleurir. La grande bardane s’est propagée jusqu’en Asie, et dans l’Est ses racines épaisses constituent un condiment recherché employé plus ou moins de la même manière que la scorsonère d’Espagne (Scorzonera hispanica) est utilisé à l’Ouest. La grande bardane n’est pas réellement utilisée en Finlande et elle n’est que rarement récoltée. Elle pousse le plus souvent dans le district de Hämeenlinna, pas très loin de Helsinki.

La grande bardane se distingue par ses capitules lisses et les extrémités jaunes crochues de leurs bractées involucrées. La bardane poilue (A. tomentosum ; appelée aussi bardane tomenteuse), dont le capitule est recouverte de poils, est beaucoup plus commune, tout comme la petite bardane (A. minus) légèrement plus petite. Les bardanes qui poussent à proximité les unes des autres s’hybrident facilement, et une partie du peuplement de la grande bardane est en réalité constituée d’hybrides de la grande bardane et de la petite bardane.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page