© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Grande camomille

Tanacetum parthenium

  • Synonymes : Partenelle, pyrèthre doré, pyrèthre mousse
  • Famille : Famille de la marguerite – Asteraceae (Compositae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 10–50 cm. Tige souvent ramifiée dès la base, nervurée. Odeur puissante d’herbe.
  • Fleur : Capitules de 1,5 cm de diamètre, de type fleur simple, entourés de bractées involucrées. Fleurons périphériques du capitule blancs, ligulés ; fleurons centraux jaunâtres, tubulés, parfois identiques aux fleurons périphériques. Cinq étamines. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Bractées involucrées organisées en 3 rangs, à poils fins, vertes. 2 à 35 capitules organisés en corymbe.
  • Feuilles : Alternes, avec ou sans pétiole. Limbe ovale–ovoïde, généralement penné, à poils fins, vert-jaune mat, lobes dentés, extrémité arrondie.
  • Fruit : Cypsèle rainurée couronnée d’un anneau bas membraneux.
  • Habitat : Pelouses, cours, bords de routes, friches, décharges. Ornementale, échappée de vieux jardins.
  • Période de floraison : Juillet–octobre.

La grande camomille est une vivace rarement cultivée en Finlande. La variété exempte de fleurons périphériques est facile à reconnaître, par sa ressemblance avec la tanaisie commune (T. vulgare) native de Finlande, mais les fleurons radiés plus blancs de ses capitules rappellent la marguerite commune (Leucanthemum vulgare) ou la plus courante camomille inodore (Tripleurospermum perforatum). Les marqueurs de genre ont souvent changé et de nombreuses manières différentes, et ils n’ont été systématisés que très récemment. La définition du genre est difficile, voire impossible, et elle est hautement dépendante des caractéristiques sur lesquelles les différents chercheurs mettent l’accent. Les espèces sont classées en fonction de critères arbitraires tels que des marqueurs présents sur la cypsèle invisibles à l’œil nu, les chromosomes, le développement similaire et des caractéristiques chimiques similaires des plantes.

La grande camomille est cultivée dans les jardins en tant qu’annuelle peu exigeante et à floraison abondante. Outre la forme naturelle, il existe également des variétés possédant des grappes composées. Les obtenteurs ont mis l’accent sur les feuilles de la plante, et une variété à feuilles vert-jaune a été produite. La grande camomille est également utilisée comme fleur coupée car elle dure longtemps, mais également en tant que fleur séchée. La grande camomille se plaît surtout dans des lieux assez secs. Elle s’est tellement bien adaptée dans le sud de la Finlande qu’elle y est naturalisée, surtout dans les îles Åland, dans le sud-ouest de la Finlande et dans la province d’Uusimaa sur la côte sud. Des étendues bien établies ont été observées jusqu’à Tampere au nord. Des exemplaires isolés de grande camomille ont été observés également dans le nord, au moins jusqu’à Kajaani.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page