Malva sylvestris ssp. mauritiana Malva sylvestris ssp. mauritiana Malva sylvestris ssp. mauritiana

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Grande mauve

Malva sylvestris

  • Synonyme : Mauve sylvestre, mauve des bois
  • Famille : Famille de la mauve – Malvaceae
  • Type de croissance : Herbacée bisannuelle ou vivace.
  • Hauteur : 30–100 cm. Tige rampante–dressée, à poils en étoile ou dressés.
  • Fleur : Régulière (actinomorphe), 3–6 cm de large. Cinq pétales, rougeâtre-violet, à nervures foncées, de couleur plus claire à la base, dentelés. Calice à cinq lobes. Calicule constitué de trois feuilles elliptiques étroites. Nombreuses étamines dont les filets sont regroupés et encerclent le pistil comme un tube. Pistil composé de plusieurs carpelles soudés. Fleurs en paires ou en petites grappes partant des aisselles des feuilles.
  • Feuilles : Alternes, pédonculées et munies de stipules. Limbe de réniforme à cordiforme, de poilu à presque glabre, vernissé sur la surface supérieure, de trilobé à septalobé, lobes de semi-arrondis à ovoïde, dentés.
  • Fruit : Gros schizocarpe plat en anneau. Méricarpes (carpelles) à la surface plissée, à dents pointues, glabres ou poilus, à graine unique.
  • Habitat : Ports, lieux d’embarcation, jardins, bords de chemins, friches.
  • Période de floraison : Juillet–septembre.

La grande mauve est présente dans notre culture depuis longtemps. On la trouve presque exclusivement à proximité des habitations. Elle s’est par le passé tellement propagée partout en Europe et même dans le monde que les limites de son aire de répartition géographique d’origine sont aujourd’hui floues. Elle est toutefois considérée comme une plante eurasienne d’espaces plutôt secs et ouverts.

La grande mauve était autrefois une plante utile traitée parfois comme un légume, mais surtout comme une plante médicinale polyvalente. Jusqu’à une période récente, l’espèce avait la réputation d’être un remède universel. La grande mauve réduisait la fièvre, soulageait presque toutes les douleurs et cicatrisait les piqures d’insectes et les blessures. La feuille de mauve était utilisée pour déclencher les accouchements et elle servait d’indicateur de fertilité pour les femmes. Parce qu’on pensait que la mauve aidait les gens à contrôler leurs besoins et leurs passions, elle était utilisée comme antidote contre les potions d’amour. Les remèdes à la mauve pouvaient même soigner la stupidité ! Si une grande partie de ces traditions populaires liées aux usages médicinaux de la mauve relèvent purement de la superstition, il n’y a pas de fumée sans feu : la mauve contient des composés qui activent le système immunitaire, ainsi que des substances qui soignent les infections, et ses usages médicinaux font encore l’objet de recherches.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page