© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Lathrée écailleuse

Lathraea squamaria

  • Synonyme : Clandestine écailleuse
  • Famille : Famille de l’orobanche – Orobanchaceae
    (anciennement : Famille de la scrofulaire – Scrophulariaceae)
  • Hauteur : 10–20 cm
  • Fleur : Irrégulière (zygomorphe), 14–17 mm de long, penchée. Corolle bilabiée, rose lilas, lèvre inférieure blanche. Cinq sépales, réunis, rose lilas, calice campanulé. Quatre étamines. Pistil composé de quatre carpelles soudés. Inflorescence : Grappe terminale en épi, dense, unilatérale.
  • Feuilles : Alternes. En écailles, arrondies ou cordiforme.
  • Fruit : Capsule presque globulaire, environ 10 mm de long.
  • Habitat : Forêts de feuillus, bois de noisetiers. Sites calcaires.
  • Période de floraison : Mai.

La lathrée écailleuse est une vivace parasite, charnue, sans chlorophylle. Ses racines possèdent des haustoria, qui sont des racines spécialisées grâce auxquelles la plante peut se fixer sur les racines d’une plante hôte, généralement un noisetier au stade arbuste. D’autres hôtes possibles sont l’épicéa commun, le pommier, le tremble et l’aulne.

Au printemps, le rhizome de la lathrée écailleuse produit des pousses aériennes rosâtres d’où éclosent les fleurs. Les graines mûrissent et tombent rapidement. La pousse aérienne fane dès le milieu de l’été. Le plus souvent, la lathrée écailleuse vit cachée sous la surface du sol. Elle ne génère pas nécessairement une pousse aérienne car elle peut fleurir et produire des graines sous le sol. En Finlande, la lathrée écailleuse est une espèce menacée et protégée à l’échelle régionale.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page