Lupinus nootkaensis Lupinus nootkaensis Lupinus nootkaensis

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Lupin des jardins

Lupinus polyphyllus

  • Synonyme : Lupin à folioles nombreuses, lupin à plusieurs feuilles, lupin polyphylle
  • Famille : Famille du pois – Fabaceae (Leguminosae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 60-100 cm. Tige généralement non ramifiée, parfois ramifiée à maturité, munie de poils doux.
  • Fleur : Corolle irrégulière (zygomorphe), bleu–mauve ou parfois rose, blanche ou multicolore, 12–14 mm de long. Cinq pétales ; le pétale dressé a la forme d’un étendard, les deux latéraux des ailes, et les deux inférieurs sont réunis pour former une carène. Forme générale de la corolle rappelant le papillon. Calice bilabié, lèvre supérieure nettement plus courte que la lèvre inférieure. Dix étamines, filaments à bases soudées. Carpelle unique. Inflorescence : long racème dense terminant la tige.
  • Feuilles : Alternes, long pétiole, stipulées. Limbe à cinq folioles. 9–15 folioles, effilées, à bord entier.
  • Fruit : Gousse de 2,5–4 cm de long, à poils clairsemés, marron, contenant 5–9 graines.
  • Habitat : Jardins, bords de routes, talus de voies ferrées, friches. Également plante ornementale.
  • Période de floraison : Juin–août.

Le lupin des jardins fait tellement de plus en plus souvent partie intégrante des bords de routes en été qu’on le considère rarement comme une espèce exotique. Il est pourtant originaire des montagnes de l’ouest de l’Amérique du Nord, et est arrivé en Finlande en tant qu’ornementale au 19e siècle. Beaucoup préféreraient aujourd’hui qu’il ne soit jamais arrivé : le lupin des jardins s’est disséminé le long des talus des autoroutes et sur les jachères au point qu’il recouvre aujourd’hui tout le pays. Parce que c’est une grande plante, elle fait de l’ombre aux espèces natives plus petites, encercle d’autres qui l’accompagnent fréquemment en cas de périodes de sécheresses prolongées et les nodules de sa racine fixent l’azote dans le sol pour ses propres besoins. Sa dissémination excessive constitue actuellement une menace aux petites espèces natives de la Finlande. Lorsque les champs de fleurs naturellement variés se sont transformés en un océan de lupins bleu-violet, on peut commencer à se lasser de la belle inflorescence conique de la plante. Initialement, les lupins exhibent de nombreuses couleurs différentes, mais avec le temps les stations deviennent bleues. Cette uniformité de couleur a une origine génétique : les gènes de couleur bleue sont dominants.

Le lupin des jardins est en Finlande pour rester, mais sa marche victorieuse peut être ralentie. Il est possible d’arracher les plantes individuelles et de couper les grandes stations. La coupe de l’ inflorescence avant que les graines soient arrivées à maturité limite sa dissémination dans de nouvelles zones. Les graines du lupin restant viables des dizaines d’années, voire des siècles, il faudra beaucoup de persévérance pour éliminer les stations établies.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page