M. sylvaticum, M. pratense

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Mélampyre des forêts

Melampyrum sylvaticum

  • Famille : Famille de l’orobanche – Orobanchaceae
    (anciennement : Famille de la scrofulaire – Scrophulariaceae)
  • Hauteur : 10–30 cm. Tige érigée, peu ramifiée.
  • Fleur : Irrégulière (zygomorphe), 7–9 mm de long. Quatre pétales, réunis, corolle bilabiée, jaune foncé, tube assez court, lèvre supérieure latéralement aplatie et recourbée vers le bas. Quatre sépales, réunis, calice campanulé, à poils courts. Quatre étamines. Pistil constitué de deux carpelles soudés. Fleurs disposées par paires aux aisselles des bractées généralement entières, sur un côté de la tige.
  • Feuilles : Opposées. Généralement sessiles, lancéolées à presque linéaires, devenant étroites jusqu’à former une pointe longue, presque glabres.
  • Fruit : Capsule à deux graines, cannelée, marron foncé, presque aussi longue que le calice.
  • Habitat : Bois humides, forêts mixtes de feuillus et d’épicéa, maquis humides, prairies, lisières de champs.
  • Période de floraison : Juin–août.

Le genre Melampyrum comprend 25–35 espèces dont cinq sont présentes en Finlande. Le mélampyre des forêts est une annuelle dispersée par les fourmis. Il est relativement plus exigeant, en ce qui concerne les substances nutritives, que le mélampyre des prés (M. pratense). Toutefois, ces espèces peuvent pousser ensemble.

En Finlande, le mélampyre des forêts est rare dans l’extrême nord du pays même si, en général, sa répartition est plus nordique que le mélampyre des prés. Les fleurs permettent de distinguer les deux espèces. Celles du mélampyre des forêts sont plus petites et leur teinte jaune est plus foncée. La lèvre inférieure de la corolle du mélampyre des forêts est recourbée vers le bas, tandis que celle du mélampyre des prés est droite. Les deux espèces sont hémiparasites.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page