© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Mimule tacheté

Erythranthe guttata

  • Synonyme : Mimulus guttatus
  • Famille : Famille des phrymacées, Phrymaceae
    (Anciennement : Famille de la scrofulaire – Scrophulariaceae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace.
  • Hauteur : 20–40 cm. Partie inférieure de la tige glabre, partie supérieure munie de poils glanduleux.
  • Fleur : Corolle irrégulière (zygomorphe), munie de points jaunes et rouges, 30–40 mm de long, soudée, bilabiée ; lèvre supérieure bilobée, lèvre inférieure trilobée, gorge très ouverte. Calice légèrement irrégulier (zygomorphe), pentalobé. Quatre étamines. Gynécée soudé, style unique. Inflorescence : cyme désordonnée.
  • Feuilles : Opposées, munies de courts pétioles–sessiles. Limbe largement ové, parallèlement nervuré, doté de bords irrégulièrement dentés.
  • Fruit : Capsule ovoïde, 10 mm de long, ne se développant généralement pas.
  • Habitat : Fossés, ruisseaux, bords de lacs près d’habitations. Plante ornementale, parfois naturalisée.
  • Période de floraison : Juillet–août.

Les mimules sont des plantes ornementales d’origine nord-américaine qui poussent également à l’état sauvage. Le mimule tacheté est la seule plante de son genre présente hors des limites du jardin bien tenu : les autres espèces ne survivent en Finlande que si elles sont cultivées. Contrairement à d’autres nouvelles plantes qui se sont révélées des mauvaises herbes problématiques, ou encore qui prolifèrent et menacent les plantes indigènes, le mimule tacheté semble presque inoffensif. Dans l’ouest de l’Amérique du Nord d’où il est originaire, il pousse dans différents types d’environnements humides. En Finlande, on le trouve le plus souvent dans les mêmes lieux, principalement près de zones habitées.

La première chose que l’on remarque chez le mimule est son étonnante fleur qui a probablement inspiré son nom scientifique. Le nom du genre provient en effet de l’ancien grec mimo qui signifie « singe » ou du Latin mimus qui signifie « acteur » ou « mimique ». En observant la plante de l’avant, la fleur peut rappeler une gueule de singe ou le masque utilisé par les acteurs dans les pièces classiques. Outre sa fonction ornementale dans les jardins, le mimule tacheté est également un organisme important dans le domaine de la recherche écologique et génétique : le génome de l’espèce a été entièrement décodé en 2007. Les Amérindiens utilisaient le mimule pour traiter les blessures et la douleur.

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page