Solanum americanum Solanum americanum Solanum americanum

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Morelle noire

Solanum nigrum

  • Synonyme : Raisin de loup, tue-chien
  • Famille : Famille de la pomme de terre – Solanaceae
  • Type de croissance : Herbacée annuelle.
  • Hauteur : 20–80 cm. Tige montante–dressée, recouverte de duvet clairsemé, glabre ou légèrement poilue, parfois très poilue.
  • Fleur : Régulière (actinomorphe). Corolle blanche, soudée, en forme de roue, pentalobée, 6–14 mm de large. Calice soudé, campanulé, profondément pentalobé. Cinq étamines, anthères organisées en groupe conique. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Inflorescence : cyme désordonnée, généralement composée de 3–8 fleurs.
  • Feuilles : Alternes, munies d’un pétiole. Limbe ovoïde, elliptique ou en forme de diamant, fin, bord à grandes dents ou parfois entier.
  • Fruit : Baie sphérique ou légèrement plus large que longue, noire ou parfois verte à maturité, 5–10 mm de long.
  • Habitat : Jardins, parcs, terrains cultivés, talus, friches, rivages.
  • Période de floraison : Juillet–octobre.

On peut remercier ou blâmer le climat nordique quant au fait que peu de plantes d’Europe centrale y vivent. La morelle noire est une plante toxique dangereuse dans les régions plus méridionales. Sa nature est bien décrite par l’un de ses noms vernaculaires, tue-chien. Plus au sud, c’est une mauvaise herbe commune, mais en Finlande elle pousse surtout au sud du pays, sur des terrains riches et chauds dans les jardins, sur les friches et dans les champs, généralement dans des lieux qui ont été dérangés par les activités humaines. Dans les zones les plus méridionales de la Finlande, les graines de cette plante annuelle n’arrivent à maturité que les étés chauds, les premières gelées nocturnes réduisant au sol les plantes qui pourraient fleurir en octobre. Ailleurs en Europe, la morelle noire était utilisée dans la médecine traditionnelle : les feuilles fraîches étaient pétries pour obtenir une bouillie à usage externe traitant les infections et les blessures ouvertes. Les alcaloïdes de la morelle noire, notamment la solanine, entrent également dans la composition des médicaments modernes. Selon certains auteurs, les baies ou les feuilles sont comestibles, mais cette information n’est pas crédible.

La morelle à feuilles de coqueret (S. physalifolium), cousine sud-américaine de la morelle noire dont les feuilles sont très poilues et munies de bord entier, peut être occasionnellement observée dans le sud de Finlande, surtout à proximité des ports, des lotissements et des parcs. Elle est facile à reconnaître pendant la fructification, lorsque le calice qui englobe la baie en voie de maturation grandit de manière désordonnée et prend une consistance de parchemin.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page