© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Odontites litoralis

 

  • Famille : Famille de l’orobanche – Orobanchaceae
    (anciennement : Famille de la scrofulaire – Scrophulariaceae)
  • Type de croissance : Herbacée annuelle. Petit rhizome. Hémiparasite.
  • Hauteur : 10–25 cm. Tige légèrement quadrangulaire, recouverte de poils fins épars, brunâtre ou verte, généralement non ramifiée ou partie supérieure présentant parfois de courtes ramifications très dressées le plus souvent non fleuries.
  • Fleur : Corolle irrégulière (zygomorphe), rouge, environ 10 mm de long, soudée, bilabiée, à long tube, poilue. Lèvre supérieure à extrémité entière ou modérément dentelée, convexe à l’extrémité ; lèvre inférieure trilobée, lobe central muni d’une pointe dentelée, lobes latéraux à extrémité arrondie. Calice très campanulé (en forme de cloche), quadrilobé, lobes en triangles équilatéraux, très émoussés. Quatre étamines. Gynécée soudé, style unique, corps généralement recouvert par la lèvre supérieure de la corolle. Inflorescence : épi terminal unilatéral, initialement légèrement penché.
  • Feuilles : Opposées, sessiles, généralement un peu plus courtes que les entrenœuds de la tige. Limbe étroitement elliptique–étroitement ové, à pointe émoussée, finement denté, charnu. Les cotylédons sont souvent présents pendant la période de floraison.
  • Fruit : Capsule elliptique, velue, 7–9 mm de long, plus longue que le calice, divisée par des incisions longitudinales.
  • Habitat : Prairies de bords de mer, rivages de rochers et de gravier.
  • Période de floraison : Juillet–août.

Odontites litoralis pousse généralement en bas ou à mi-hauteur des prairies de bords de mer, sur des terrains parfois envahis par l’eau de mer. Il peut s’adapter aux autres herbes dans une riche végétation. Odontites litoralis a besoin d’autres espèces : comme les autres membres de sa famille, il ne génère pas tous les éléments nutritifs dont il a besoin et doit donc se servir sur d’autres plantes. Parce que cette espèce possède son propre pouvoir de photosynthèse, et ne fait que prélever partiellement ses ressources sur d’autres plantes, elle est qualifiée d’hémiparasite, par opposition à une plante parasite, qui tire la totalité de ses substances nutritives chez d’autres plantes.

Odontites litoralis est endémique de la région de la Baltique. En Finlande, elle s’est subdivisée en deux sous-espèces. La sous-espèce litoralis est généralement non ramifiée ou très légèrement ramifiée, et elle pousse presque partout autour de la Baltique. Sa tige est toute entière rougeâtre et les fleurs sont rouge foncé. La sous-espèce fennicus pousse autour du golfe de Finlande et elle est davantage ramifiée. Elle n’est pas aussi nettement rouge et ses fleurs sont plus pâles.

Odontites litoralis, notamment ssp. fennicus, ressemble globalement à l’odontitès tardif (O. vulgaris). Sur les prairies de rivage, les espèces peuvent d’ailleurs pousser l’une à côté de l’autre. La tige du pistil d’ Odontites litoralis en fleur dépasse nettement hors de la corolle. Après la floraison, la capsule est de longueur équivalente à celle du calice. Les tiges sans fleur sont également identifiables grâce à leurs feuilles aux extrémités déchirées.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page