© Copyright: Images: Jouko Lehmuskallio, Per-Olof Wickman. All rights reserved.

Orchis guerrier

Orchis militaris

  • Famille : Famille de l’orchidée – Orchidaceae
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Petits tubercules ovoïdes.
  • Hauteur : 25–30 cm. Tige généralement verte, parfois rougissant vers le sommet.
  • Fleur : Périanthe irrégulier (zygomorphe), surface externe rose, surface interne rouge foncé, environ 1,5 cm de diamètre. 6 tépales organisés en 2 verticilles, dont un joue le rôle de labelle. Tépales supérieurs en forme de casque. Labelle positionné sous le périanthe, avec éperon, d’une couleur plus claire au centre avec des points violet de 10–14 mm de long, très étroit, trilobé, rappelant vaguement une silhouette humaine. Éperon court et arrondi. Androcée et gynécée soudés en colonne, une étamine, deux stigmates. Inflorescence : épi très dense ovale–conique. Les fleurs dégagent un parfum de coumarine. Les bractées qui enserrent l’inflorescence sont membraneuses.
  • Feuilles : 2–5, alternes, presque en rosette à la base, sessiles. Limbe doté de bords entiers, nervuré parallèlement, épais, brillant, uniformément vert clair. Les feuilles supérieures engainantes protègent l’inflorescence pendant son développement.
  • Fruit : Capsule. Graines minuscules, poussiéreuses.
  • Habitat : Bords de routes, lisières de forêts et clairières, carrières de chaux, parfois friches.
  • Période de floraison : Juin.

L’orchis guerrier est une plante protégée partout en Finlande.

Son nom scientifique belliqueux est lié à la forme de ses fleurs qui ressemblent à des soldats casqués : cinq tépales circulaires situés au-dessus de la colonne forment un large casque, la colonne constituant le visage et le labelle lobé les membres et le torse d’un corps humain. Lorsqu’il est en fleur, l’orchis guerrier est l’un des membres les plus beaux de la famille. Et parce qu’il pousse dans des lieux à forte visibilité, il attire souvent l’attention. La découverte du premier orchis guerrier en Finlande en 1983 fit sensation parmi les scientifiques. Un spécimen fut toutefois découvert plus tard dans le musée d’histoire naturelle : il avait été cueilli en 1867 à Ruotsinpyhtää sur la côte sud-orientale, mais identifié par erreur comme un orchis mâle (O. mascula). Elias Lönnrot, rédacteur de l’épopée nationale finlandaise Kalevala, mentionne en 1860 que cette espèce poussait dans les îles Åland, mais des experts ont plus tard émis des doutes quant à cette information, de sorte que toute mention la concernant fut retirée de la littérature qui suivit cette date.

Les orchis sont des plantes hautement mobiles qui peuvent faire leur apparition inopinément dans de nouveaux lieux. Ils produisent une quantité astronomique de minuscules graines, qui peuvent être portées par le vent sur des centaines, voire des milliers de kilomètres. Des orchis guerriers ont été découverts depuis ici et là, dans des lieux où les hommes ont marqué leur territoire sur des sols calcaires, par exemple des terrains d’usines, des bords de routes et des sites d’entraînement de l’armée. Il s’agit le plus souvent d’étendues occasionnelles qui ne se composent que d’une ou de quelques plantes qui sont pas suffisantes pour établir l’espèce en Finlande. Ce pays ne possède d’ailleurs pas de nombreux sites calcaires ouverts adaptés à l’orchis guerrier, mais l’espèce pourrait s’établir près de carrières de chaux pour former la première population d’orchis guerrier authentiquement finlandaises.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page