© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Passerage drave

Lepidium draba

  • Synonyme : Cardaria draba
  • Synonyme : Cardaire drave
  • Famille : Famille de la moutarde – Brassicaceae (Cruciferae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Rhizomateuse. Forme des étendues.
  • Hauteur : 30–50 cm. Tige ramifiée sur sa partie supérieure, légèrement soyeuse, à poils courts à sa base, partie supérieure souvent glabre.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), blanche, env. 0,5 cm de diamètre ; quatre pétales, 3–4 mm de long. Quatre sépales. Six étamines dont quatre longues et deux courtes. Gynécée soudé, carpelle unique. Inflorescence : racème ramifié et dense grandissant pendant la fructification. Fleurs parfumées.
  • Feuilles : Alternes, avec pétiole pour les inférieures, sessiles pour les supérieures, amplexicaules, en nombre. Limbe elliptique–long–spatulé, muni de dents acérées, vert-grisâtre.
  • Fruit : Gousse largement cordiforme, ovale, sans aile, à extrémité pointue, 3–5 mm de long. Pétiole de la gousse étendu, d’une longueur supérieure à la gousse.
  • Habitat : Bords de routes, voies ferrées, ports, bords de rivières, friches, décharges, moulins.
  • Période de floraison : Mai–juillet.

Un naturaliste attentif peut trouver des plantes exotiques dans son environnement quotidien. La passerage drave est originaire des pays méditerranéens et du Moyen-Orient, mais elle s’est répandue au fil des ans dans les terrains cultivés sous forme de mauvaise herbe. Elle s’est disséminée sur de nombreux terrains d’Eurasie et s’est établie avec succès dans le sud-ouest de la Finlande. Il y a longtemps, on pouvait le trouver dans les dépôts de sols de ballast autour des ports. L’espèce a peut-être survécu dans certains lieux après l’ère des voiliers, mais elle est probablement arrivée plus tard par d’autres moyens, par exemple dans des sacs de graines. Les plantes qui sont arrivées de l’étranger sont souvent présentes aux alentours des moulins. La passerage drave ne s’est établie qu’occasionnellement le long des voies ferrées. Dans ce cas, elle est probablement arrivée pendant la deuxième guerre mondiale et s’est disséminée par le transport des graines et des aliments des bataillons militaires.

Le nom officiel du genre de la passerage drave provient du mot grec kardia, qui signifie « cœur », ce qui indique un excellent marqueur d’identité pour la plante : son fruit en forme de cœur. Les noms finnois et officiels de l’espèce font également référence au genre Draba, qui appartient à la famille de la moutarde. Les plantes ne sont pas particulièrement proches et elles ne se ressemblent pas, mais l’ancien nom a été modifié ultérieurement afin de faire référence à tout le genre. Les parents les plus proches de la passerage drave présents à l’état sauvage en Finlande sont des membres du genre Lepidium. Ces fleurs sont souvent incomplètes : les pétales sont rudimentaires ou totalement absents. D’autre part, la passerage drave possède de grandes fleurs au parfum caractéristique de miel qui attire les insectes. La plante se reproduit efficacement à partir de ses germes de racines et elle forme de belles étendues qui peuvent recouvrir plusieurs mètres carrés.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page