© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Pétasite du Japon

Petasites japonicus ssp. giganteus

  • Synonyme : Pétasite japonais
  • Famille : Famille de la marguerite – Asteraceae (Compositae)
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Sa tige fleurie se développe au printemps avant les feuilles. Rhizomateuse.
  • Hauteur : 10–50 cm (tige fleurie). Tige jaune-marron, souvent recouverte de poils marron jusqu’à la base.
  • Fleur : Plante dioïque (les étamines et le pistil ne sont pas sur les fleurs des mêmes spécimens). Seules des plantes mâles sont présentes en Finlande. Capitules de type fleur unique entourés de bractées involucrées exempts de fleurons périphériques. Fleurons centraux jaunâtres et tubulés. Cinq étamines. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Involucre 8–10 mm de long, bractées involucrées vert-jaune ou marron, extrémités généralement entières, poils épars. Capitules au nombre de 20–35, denses, organisés en large corymbe.
  • Feuilles : Alternes. Feuilles de la tige fleurie sessiles, en écaille, ovoïdes, à extrémité arrondie, vert clair. Feuilles à long pétiole. Limbe réniforme, jusqu’à 80 cm de large, irrégulièrement crénelé, revers à poils épars, surface supérieure presque glabre, lobes basaux à extrémité arrondie, recourbés l’un vers l’autre.
  • Fruit : Cypsèle dotée de poils non ramifiés à l’extrémité. Ne se forme pas en Finlande.
  • Habitat : Riches forêts côtières, rives de lacs et de rivières, parcs. Ornementale, naturalisée autour de vieux jardins.
  • Période de floraison : (Avril–)mai.

Le pétasite du Japon est une plante dioïque, ce qui signifie que les étamines et les pistils sont présents sur les fleurs de plantes différentes. En Finlande, l’espèce provient de l’est de l’Asie, mais parce que seules des plantes mâles y sont présentes, les cypsèles ne se forment jamais et la plante ne peut se multiplier que par la racine. Pourtant le pétasite du Japon se propage bien. Lorsqu’il s’est bien établi, il envahit progressivement toute la zone. Il étouffe les autres plantes avec ses feuilles de la taille d’un parapluie, à l’envergure exceptionnellement élevée, même pour un pétasite.

Comme le tussilage natif de la Finlande, le pétasite fleurit tôt au printemps et ses feuilles n’atteignent leur pleine taille que bien après la floraison. Cette stratégie a pour origine la pollinisation : au cœur de l’été, il n’y a que l’embarras du choix et une grande partie du pollen finit sur les mauvaises fleurs. De plus, les pétasites forment de larges clones à partir d’un spécimen unique, ce qui oblige le pollinisateur à voyager sur de longues distances pour que la pollinisation réussisse. Le pétasite du Japon essaie d’assurer cette pollinisation en fleurissant à un moment où les sources de nectar environnantes sont limitées. Les pétasites sont d’importantes plantes à nectar pour différents insectes dont les premiers papillons et les abeilles. La multiplication par une croissance vigoureuse démontre également le caractère pionnier de cette plante. Le pétasite du Japon pousse sur les bords de rivières, mais également sur les champs de cendres volcaniques, où c’est l’une des premières espèces à coloniser les lieux. Outre le pétasite du Japon, le grand pétasite (P. hybridus) s’est également naturalisé en Finlande. Ses fleurs présentent du rouge, ses feuilles sont légèrement anguleuses et ses lobes basaux ne se touchent pas.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page