Centaurium pulchellum & Centaurium littorale Centaurium littorale & Centaurium pulchellum

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Petite centaurée

Centaurium pulchellum

  • Synonyme : Centaurée naine
  • Famille : Famille de la gentiane – Gentianaceae
  • Type de croissance : Herbacée annuelle.
  • Hauteur : 3–15 cm. Tige unique. Tige non ramifiée ou partie supérieure très ramifiée, glabre.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), rose, env. 0,5 cm de large, soudée, pentalobée, tube long et étroit. Calice doté de feuilles presque distinctes, pentalobé, nettement plus court que la corolle. Cinq étamines, anthères qui dépassent le tube du calice. Gynécée constitué de deux carpelles soudés. Fleurs solitaires ou par paires.
  • Feuilles : Opposées, sessiles, feuilles inférieures souvent plus petites que les autres. Aucune rosette basale. Limbe étroitement elliptique–lancéolé, à extrémités pointues et bord entier, à trois nervures.
  • Fruit : Capsule à deux sections.
  • Habitat : Littoral argileux et vaseux, prairies de rivages.
  • Période de floraison : Juillet–août.

La petite centaurée ne dépasse parfois pas les 3 cm. Les botanistes amateurs peuvent parfois la rater parmi les autres plantes de rivages de plus grande taille. Les grands spécimens n’attirent pas le regard avant la période de floraison. Ses jolies petites fleurs rose-rouge ne s’ouvrent qu’en fin de matinée pour se fermer en début de soirée. Les jours nuageux, elles restent fermées, les lobes de la corolle se recouvrant les uns les autres. Par rapport à sa taille, la petite centaurée investit une grande partie de ses ressources dans la floraison et la reproduction sexuée. La grande quantité de graines produites est une nécessité pour une espèce dont le cycle de vie est annuel et qui pousse dans les conditions changeantes du littoral. Seules quelques graines développent de nouvelles petites centaurées. Les quantités d’individus varient considérablement d’une année à l’autre.

Comme son proche parent la gentiane, la centaurée contient des substances amères qui ont été autrefois utilisées à des fins médicinales. Le nom scientifique de la centaurée provient de son association traditionnelle avec les centaures de la mythologie grecque, êtres mi-homme, mi-cheval. Les centaures étaient décrits comme des guérisseurs doués et ils utilisaient la centaure comme drogue. Selon une autre théorie toutefois, le nom provient des mots centum aureum, qui signifie 100 souverains et fait référence au pouvoir médicinal de la centaurée. Quoi qu’il en soit, le nom de la centaurée provient de son usage médicinal, notamment pour traiter les maux d’estomac, de rein et de règles, ainsi que la goutte. Les centaurées finlandaises aussi ont été utilisées pour leurs propriétés médicinales, bien qu’elles soient petites et souvent fines, ce qui les rend leur cueillette difficile et complique la confection de décoctions.

La petite centaurée pousse sur les rivages de Pori, jusqu’à l’embouchure du fleuve Kokemäki, dans les même lieux que son proche parent la centaurée maritime (C. littorale). Il est impossible de les distinguer seulement en fonction de leur taille car la centaurée maritime est souvent à peine plus grosse. La centaurée maritime est une bisannuelle qui développe une rosette de feuilles à sa première saison, puis fleurit l’été suivant, tandis que la petite centaurée ne possède pas de rosette.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page