© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Pigamon luisant

Thalictrum lucidum

  • Famille : Famille du bouton d’or – Ranunculaceae
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Rhizome court et sans stolon. Cespiteux.
  • Hauteur : 50–140 cm.
  • Fleur : Régulière (actinomorphe), jaune pâle, env. 1 cm de diamètre. Sans pétale. 4–5 sépales, blanc verdâtre, fanant hâtivement. Nombreuses étamines, filaments dressés, jaune pâle, 2–4 mm de long, anthères nettement plus courtes. Gynécée distinct, plusieurs pistils. Inflorescence dressée-ramifiée, organisée en corymbe composée feuillue très désordonnée.
  • Feuilles : Alternes, munies de pétiole, stipulées. 7–10 feuilles caulinaires. Limbe ovoïde, plus long que large, bipenné ou quadripenné. Folioles extipulées. Folioles elliptiques–en cercle étiré (feuilles inférieures) ou étroitement linéaires (feuilles supérieures), généralement entières, parfois munies de 2–3 dents à l’extrémité, face supérieure brillante, vert foncé, face inférieure verte, finement poilues parallèlement aux nervures.
  • Fruit : Akène non pédonculé à 8–10 cannelures, présentant à son extrémité une courte soie.
  • Habitat : Prairies boisées, bords de routes et talus situés le long des voies ferrées.
  • Période de floraison : Juin–juillet.

Le pigamon luisant est une espèce extrêmement menacée.

En 1984, près de la frontière orientale de la Finlande, deux peuplements de pigamon luisant ont été découverts. Jusqu’alors, seuls des peuplements occasionnels avaient été observés dans les régions sud et nord de Savo dans l’Est de la Finlande. Le peuplement situé à Möhkö près d’Ilomantsi semble être arrivé pendant la guerre d’Hiver de 1939, tandis que l’espèce était déjà présente à Kantosyrjä dans la municipalité de Tohmajärvi avant la dernière guerre. L’origine du peuplement n’est pas certaine, mais elle est probablement liée à d’autres situés sur la frontière Est. La frontière de l’aire de distribution générale de l’espèce en Europe méridionale et orientale se situe à proximité du littoral méridional de la mer Baltique et elle s’étend jusqu’au lac Ääninen en passant par Saint-Pétersbourg. Les graines de ces plantes ont peut-être été introduites en Finlande par les oiseaux migrateurs. Plusieurs peuplements occasionnels du pigamon luisant ont été parfois découverts le long des routes et des voies ferrées.

Les étendues finlandaises de pigamon luisant sont restées cachées des botanistes des années. Il existe peut-être d’autres peuplements à découvrir dans le nord de la Carélie. C’est dans les habitats humides au sol relativement riche, par exemple les prairies subissant des inondations, qu’on a le plus de chances de le trouver. Il est toutefois important de savoir distinguer le pigamon luisant des autres espèces de la famille, ce qui est heureusement assez facile car les folioles des autres pigamons ne sont pas aussi étroites.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page