© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Primevère élevée

Primula elatior

  • Synonyme : Primevère des bois
  • Famille : Famille de la primevère – Primulaceae
  • Type de croissance : Herbacée vivace. Rhizome court, dressé–oblique, nombreuses racines.
  • Hauteur : 10–30 cm. Tige sans feuille et poilue.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), en forme d’entonnoir, jaune pâle, 15–25 mm de large, soudée, tube étroit, pentalobée, lobes dentelés. Calice cylindrique, étroitement campanulé, velu, bords des lobes verts, zone entre lobes jaunâtres, lobes longs, effilés. Cinq étamines. Gynécée soudé, style unique. Inflorescence : ombelle composée de 10–30 fleurs, dense, unilatérale.
  • Feuilles : En rosette, pétiole plus court que le limbe, ailées. Limbe généralement elliptique à la base, effilé ou arrondi, extrémité arrondie, bord irrégulier et fortement denté, poilu.
  • Fruit : Capsule cylindrique, à cinq valves, 11–15 mm de long.
  • Habitat : Cours, parcs, rives. Également plante ornementale.
  • Période de floraison : Mai–juin.

Les primevères constituent un bon exemple d’hétérostylie de la fleur. Chez les plus communes primevères de Finlande, les anthères des étamines et le stigmate ne se trouvent jamais au même niveau à l’entrée de la corolle. La fleur possède des étamines courtes situées au milieu du tube de la corolle et un long stigmate à l’entrée de celle-ci, ou encore de longues étamines à l’entrée et un stigmate court au milieu du tube. L’objectif de cette disposition et d’assurer la pollinisation croisée : le pollen des plantes à longues étamines ne se dépose pas sur le stigmate de la même fleur, mais il voyage sur un pollinisateur jusqu’au gynécée d’une plante à long style et inversement.

La primevère élevée est l’une des premières fleurs à fleurir au printemps. Le nom scientifique du genre provient du mot latin primus, qui signifie « premier » et se rapporte à la période de floraison hâtive des espèces les plus connues. L’espèce est une plante sauvage du sud de la Scandinavie, et sa beauté lui a permis d’être adoptée dans les jardins finlandais, à partir desquels elle s’est parfois naturalisée.

Si la primevère élevée peut être facilement confondue avec la primevère officinale (P. veris), son calice est vert, angulaire et plus étroit que le collier entièrement jaune et lâche de cette dernière. Un autre critère d’identification est la forme des feuilles : le limbe des feuilles de la primevère officinale est plus large à la base, tandis que celui de la primevère élevée est plus large en son centre.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page