© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Renouée à feuilles de patience

Persicaria lapathifolia

  • Famille : Famille de l’oseille – Polygonaceae
  • Hauteur : 20–80 cm
  • Fleur : Régulière, environ 1,5 mm de long (plus lorsque la plante est en fruit). Périanthe constitué d’environ cinq segments jaunâtres ou roses qui sont réunis de la base jusqu’au niveau intermédiaire. Pédicelle et périanthe munis de glandes jaunes. Pistil formé par deux carpelles soudés. Deux styles légèrement réunis à la base. Six étamines.
  • Feuilles : Alternes. Munies d’un pétiole, glabres ou densément poilues sur la face inférieure. Limbe lancéolé à étroit-elliptique, extrémité pointue ou émoussée, présentant souvent une tache sombre au milieu. Stipules soudées en gaine enserrant la tige (un ochréa) qui est lâche et glabre ou à poils très courts à l’ouverture.
  • Fruit : Noix marron, arrondie mais aplatie, approximativement aussi longue que le périanthe.
  • Habitat : Littoral, terre arable, friches, jardins, dépotoirs et bords de routes.
  • Période de floraison : Juillet-septembre.

La renouée à feuilles de patience est une annuelle variable souvent associée aux anciens lieux habités. Elle n’est pas très exigeante mais préfère les sols riches en azote. Dans les champs cultivés, c’est une mauvaise herbe envahissante. Ses graines restent viables pendant des décennies et elles peuvent rester intactes après avoir traversé l’appareil digestif du bétail.

Il existe deux sous-espèces de renouée à feuilles de patience : la plus fréquente ssp. pallida et ssp. lapathifolia de couleur rougeâtre. La renouée persicaire (P. maculosa), qui est plus rare, ressemble beaucoup à la renouée à feuilles de patience. Elle s’en distingue par son absence de points glandulaires et possède généralement un ochréa à longs poils, ainsi que par les styles qui sont soudés de la base jusqu’au milieu.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page