Sagina nivalis

© Copyright: Images: Jouko Lehmuskallio, Jorma Karjalainen. All rights reserved.

Sagine des Alpes

Sagina saginoides

  • Synonyme : Sagine de Linné
  • Famille : Famille de l’œillet – Caryophyllaceae
  • Type de croissance : Herbe en touffes désordonnées.
  • Hauteur : 3–10 cm. Tige souple-dressée, glabre, émettant des racines.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), blanche, parfois rougeâtre, env. 5 mm de diamètre ; cinq pétales, 2 mm de long, cinq sépales, de même longueur que les pétales, très ovoïdes, obtus. Dix étamines (parfois cinq). Gynécée syncarpe, à cinq styles. Fleurs solitaires. Pédoncules des fleurs et de la capsule droits (penchés lorsque la plante bourgeonne). Bourgeons sphériques.
  • Feuilles : Opposées, sessiles, réunies en paires. Limbe linéaire, filiforme, à bord entier, glabre, vert foncé, à extrémité courte.
  • Fruit : Capsule ovoïde-allongée, 3,5 mm de long partagée en cinq lobes, nettement plus longue que le calice.
  • Habitat : Sites de névés sur toundra de fjeld, terrains inondés d’eau de fonte, parois rocheuses de Laponie, rives rocailleuses, prairies et bords de routes.
  • Période de floraison : Juillet–août.

La famille de l’œillet ne comprend pas seulement de beaux silènes et d’impressionnants œillets. Elle se compose également d’espèces insignifiantes et souvent difficiles à identifier. Elles se sont adaptées aux lieux où les grandes fleurs ne peuvent pas pousser, parce qu’elles n’ont besoin que d’une petite étendue de sol nu. Il existe de nombreux endroits dans l’environnement extrême des fjelds que les concurrents de plus grande taille sont incapables de coloniser. La petite taille constitue alors un avantage : près du sol, protégé du vent froid, la température est relativement basse. En hiver, une fine couverture de neige suffit pour isoler la plante contre le froid mordant.

L’habitat finlandais de la sagine des Alpes se situe autour du nord-ouest de la Laponie, où les promeneurs au regard perçant pourront la repérer au milieu de la végétation clairsemée – sites de névés, soumis à la solifluxion, parois rocheuses et bords de ruisseaux. Les stations les plus abondantes se situent à proximité des fjelds Enontekiö, où l’espèce pousse sur les bords de rivières de la ceinture des forêts de bouleaux, ainsi que sur la toundra. Sa proche parente la sagine des neiges (S. nivalis) pousse également sur les sites de névés et soumis à la solifluxion, les rocailles et les bords de ruisseaux. Le calice et la corolle de la sagine des Alpes possèdent cinq feuilles, tandis que chez la sagine des neiges, elles peuvent être au nombre de quatre ou cinq.

Hormis les sagines, les membres de la famille de l’œillet qui poussent dans la toundra et qui profitent également de leur petite taille sont les stellaires, dont trois espèces poussent en Finlande : la minuartie à deux fleurs (Minuartia biflora), la minuartie rougeâtre (M. rubella) et la sabline dressée (bog stitchwort, M. stricta). La sabline de norvège (Arenaria norvegica) et la sabline ciliée (A. pseudofrigida) sont également de petites plantes de toundra dont les fleurs sont assez grandes et les feuilles sont plus larges que les sagines et les stellaires. La sabline de Norvège n’a été observée que sur les fjelds Saana et Malla en Laponie, tandis que la sabline ciliée pousse dans les ravins de Kuusamo et Salla.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page