Scrophularia chrysantha Scrophularia chrysantha Scrophularia chrysantha Scrophularia chrysantha Scrophularia chrysantha Scrophularia chrysantha

© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Scrofulaire printanière

Scrophularia vernalis

  • Famille : Famille de la scrofulaire – Scrophulariaceae
  • Type de croissance : Herbacée bisannuelle ou vivace.
  • Hauteur : 20–100 cm. Tige quadrangulaire, munie de poils glanduleux.
  • Fleur : Corolle presque symétrique, jaune verdâtre, 6–8 mm de long, soudée, pentalobée, lobes de même taille. Tube de la corolle court et large. Calice régulier (actinomorphe), pentalobé. Cinq étamines dont une atrophiée qui se transforme en écaille et quatre munies d’anthères. Gynécée soudé, style unique. Inflorescence : cyme axillaire en grappe.
  • Feuilles : Opposées et munies de pétiole. Limbe largement ové, à base plate ou cordée, doté de bords doublement dentelés, face inférieure couverte de poils glanduleux.
  • Fruit : Capsule à deux valves qui s’ouvre jusqu’à sa base.
  • Habitat : Jardins, lisières de forêts. Plante ornementale, parfois naturalisée.
  • Période de floraison : Mai.

Lorsque l’on pense à des pollinisateurs, ce sont les abeilles et les guêpes qui viennent d’abord à l’esprit. Et pourtant, au royaume des plantes, ces dernières ne représentent pas les pollinisateurs les plus prisés. Le pollen ne colle pas très efficacement aux insectes glabres et à carapace dure. De plus, ils nourrissent leurs larves en chassant d’autres insectes, plutôt qu’avec du nectar et du pollen, ce qui n’en fait pas des visiteurs de fleurs chevronnés.

Les scrofulaires sont des plantes rares qui sont bien adaptées à la pollinisation par les guêpes. Du point de vue de la plante, la spécialisation présente de nets avantages : elle n’entre pas en concurrence avec d’autres plantes pour trouver des pollinisateurs, les insectes ne traînent pas dans d’autres fleurs et le pollen a toutes les chances d’arriver au bon endroit, c’est-à-dire sur le stigmate d’une autre scrofulaire. Les pollinisateurs spéciaux exigent toutefois des ruses spéciales. La triste couleur des fleurs de la scrofulaire et sa mauvaise odeur sont probablement là pour exciter l’instinct prédateur des guêpes. Les fleurs de la scrofulaire printanière sont jaunes, bien que les guêpes soient également les principaux pollinisateurs de cette espèce. Il est possible que d’autres insectes tels que les syrphes visitent également la fleur. Les personnes qui s’intéressent à ces insectes ont donc tout intérêt à observer les visiteurs de la scrofulaire printanière.

Une autre espèce à fleurs jaunes similaire est Scrophularia chrysantha, qui est cultivée en Finlande pour ses qualités ornementales. Son inflorescence est toutefois plus dense et le bord des feuilles présente des indentations moins marquées. Les fleurs de la scrofulaire noueuse (S. nodosa), qui pousse également en Finlande, sont marron-verdâtre.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page