© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Stellaire aquatique

Myosoton aquaticum

  • Synonyme : Céraiste aquatique
  • Famille : Famille de l’œillet – Caryophyllaceae
  • Type de croissance : Herbacée annuelle–vivace.
  • Hauteur : 15–40 cm. Tige souple (parfois dressée), souvent très ramifiée, velue, fragile, base glabre, partie supérieure recouverte de poils drus et glanduleux.
  • Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), blanche, env. 1–1,5 cm de large ; cinq pétales, profondément échancrés (ce qui peut faire penser qu’il y a 10 pétales), 5–7 mm de long, même longueur que les sépales ou légèrement plus longs. Cinq sépales, obtus, recouverts de poils glanduleux. Dix étamines. Gynécée syncarpe, généralement cinq styles. Inflorescence désordonnée ; bractées vertes.
  • Feuilles : Opposées, munies d’un pétiole sur la partie inférieure, sessile sur la partie supérieure. Limbe ovoïde–elliptique, base cordée–obtuse, bord entier et ondulé, glabre–à poils glanduleux, vert foncé.
  • Fruit : Capsule partagée en 5 lobes, à lobes étroitement pennés.
  • Habitat : Littoral, haies vives de rivages, marais d’aulnes, forêts de feuillus de rivages, bords de fossés, terre cultivée, ports, friches, parcs.
  • Période de floraison : Juillet–août.

La stellaire aquatique est classée dans un genre qui lui est propre. Elle a fait l’objet de plusieurs tentatives de classification dans le genre du céraiste (Cerastium) et de la stellaire (Stellaria), mais en raison de nombreuses caractéristiques distinctives, il fut finalement décidé de lui créer un genre propre.

La stellaire aquatique rappelle beaucoup la stellaire des bois (Stellaria nemorum), avec laquelle elle est souvent confondue. Il existe pourtant une nette différence entre les deux espèces : la stellaire aquatique présente toujours une tige souple, et son feuillage est plus dense que la stellaire des bois. De plus, la tige de la stellaire aquatique possède plusieurs paires de feuilles sessiles, alors que les feuilles de la stellaire des bois sont toutes munies d’un pétiole. La partie supérieure de la tige de la stellaire aquatique, les pédoncules des fleurs et le calice sont munis de poils glanduleux, et le calice est mat. En revanche, la stellaire des bois est nettement plus glabre et son calice est plus brillant. C’est en vérifiant le gynécée que la décision finale peut être faite : la stellaire aquatique possède cinq étamines, tandis que la stellaire des bois n’en a que trois.

On trouve la stellaire aquatique dans de nombreux sites, principalement dans le sud de la Finlande. Elle est même très commune dans des lieux tels que le Häme du sud et le sud-est de la Finlande, tandis que des stations sont présentes plus au nord dans le Kainuu et dans le nord de l’Ostrobotnie. Comme l’indique son nom, la stellaire aquatique apprécie les habitats humides. L’espèce est toutefois présente dans de nombreux endroits différents. On peut la trouver sur les plages, ou dans les sites rocheux battus par les vagues, bien qu’elle soit plus courante dans les haies vives de rivages et les forêts de feuillus. Elle peut apparaître près des ports et dans d’autres sites d’activités humaines, au bord de fossés, sur les murs, dans les jardins et les parcs. L’activité humaine a un effet positif sur l’aspect de la stellaire aquatique présente à l’état sauvage en Finlande, au point que l’on considère qu’elle y est apparue à l’état sauvage en même temps que les hommes. Elle semble toutefois être en partie originaire du sud de la Finlande.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page