© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Trèfle douteux

Trifolium dubium

  • Synonyme : Petit trèfle jaune
  • Famille : Famille du pois – Fabaceae (Leguminosae)
  • Type de croissance : Herbacée annuelle.
  • Hauteur : 5-20 cm. Tige souple–dressée, fine, à poils clairsemés.
  • Fleur : Corolle irrégulière (zygomorphe), jaune pâle, puis brun jaunâtre, 3–4 mm de long, soudée à la base. Cinq pétales ; le pétale dressé a la forme d’un étendard, les deux latéraux ressemblent à des ailes, et les deux inférieurs sont réunis pour former une carène. Forme générale de la corolle rappelant le papillon. l’étendard est lisse et les ailes sont parallèles à la carène. Calice à cinq lobes. Dix étamines. Carpelle unique. Inflorescence : racème très désordonné de 3–15 fleurs, à long pédoncule.
  • Feuilles : Alternes, munies de pétiole, stipulées. Limbe composé de trois folioles spatulées, lobe central muni d’un pétiole. Stipules généralement soudées au pétiole, d’une longueur à peu près équivalente au pétiole de la feuille.
  • Fruit : Gousse indéhiscente, restant à l’intérieur du calice.
  • Habitat : Ports, friches, prés.
  • Période de floraison : Juin–juillet.

Avec près de 300 espèces, le genre du trèfle est le plus grand de la famille du pois. La plupart de ces espèces poussent dans les régions tempérées de l’hémisphère nord, mais il existe aussi un grand nombre d’espèces annuelles qui poussent dans les régions subtropicales. Le trèfle douteux est très présent dans les prés et les cours du sud de la Scandinavie. Il est arrivé en Finlande avec le sol de ballast des bateaux à voile, dans les provisions des soldats allemands, mélangé aux semences et avec les racines des légumes. Il est le plus souvent resté occasionnel et n’a réussi à s’établir que sur les îles Åland. C’est peut-être parce que le climat finlandais est trop rude sur le continent, car avec sa tige souple et sa faible hauteur, on pourrait s’attendre à ce qu’il soit capable de pousser dans une certaine mesure sur les prés cultivés et les autres aires où l’homme influence l’environnement.

Le trèfle couché (T. campestre) est un trèfle un peu plus commun qui possède de petites fleurs jaunes difficiles à distinguer du trèfle douteux. L’inflorescence du trèfle couché est toutefois plus grande (10–30 fleurs), sa corolle est plus foncée et son étendard est nettement froissé. Le trèfle doré (T. aureum) se distingue généralement du trèfle douteux par sa taille. Malgré ses dimensions réduites, les stipules des feuilles du trèfle douteux sont plus grandes. De plus, la foliole terminale du trèfle douteux présente un pétiole, tandis que celle du trèfle doré est sessile.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page