© Copyright: Images : Jouko Lehmuskallio.
All rights reserved.

Véronique de Perse

Veronica persica

  • Synonyme : Véronique commune
  • Famille : Famille du plantain – Plantaginaceae
  • Type de croissance : Herbacée annuelle.
  • Hauteur : 5–30 cm. Tige souple–ascendante, à poils épars.
  • Fleur : Corolle presque régulière (actinomorphe), bleue, lobe inférieur blanc, 8–12 mm de large, soudée, quadrilobée, en forme de roue, à entonnoir court. Calice quadrilobé, lobes lancéolés, à extrémité pointue, ne se chevauchant pas, poilu le long des bords, glabre ailleurs. Deux étamines. Gynécée soudé, style unique. Fleurs solitaires naissant à l’aisselle des feuilles. Pédoncule de la fleur plus long que la bractée qui l’enserre, oblique descendant au stade de la fructification.
  • Feuilles : Opposées et munies de courts pétioles. Limbe largement ové, vert clair, à grandes dents.
  • Fruit : Capsule munie de dents très larges, deux fois plus longue que large, réticulée, munie de poils toujours glanduleux.
  • Habitat : Jardins, potagers, pelouses, champs, friches, ports, décharges.
  • Période de floraison : Juin–septembre.

Presque 20 espèces de véroniques sont présentes en Finlande, parmi lesquelles seulement 8 sont indigènes. Les véroniques sont des plantes hautement mobiles. La véronique de Perse s’est établie en Finlande il y a longtemps : elle est originaire des pentes de basse altitude des montagnes pluvieuses d’Asie. La plante s’est répandue en Europe centrale avec les déplacements de population au 19e siècle et elle a atteint la Finlande à la fin de ce même siècle. Elle a fait sa première apparition dans le sol de ballast des grands voiliers, puis est arrivée avec les plantes ornementales et dans les mélanges de graines pour pelouse. La véronique de Perse peut toujours apparaître occasionnellement dans les nouveaux prés et plates-bandes partout dans le pays. Elle a réussi à s’établir dans les jardins résidentiels du sud de la Finlande. La terre régulièrement labourée constitue un lieu de prédilection pour les espèces annuelles. La véronique de Perse ne pousse pas sur des terrains déjà recouverts de végétation.

Par rapport à la véronique agreste (V. agrestis), qui pousse dans les mêmes habitats, la véronique de Perse possède une corolle, une capsule et même des feuilles presque deux fois plus grands. De plus, la capsule de la véronique de Perse est nettement réticulée lorsqu’elle sèche. En Finlande, on peut également trouver la délicate véronique filiforme (V. filiformis) qui pousse dans les rocailles. Ses feuilles sont petites, arrondies ou réniformes, et ses fleurs sont blanc-bleuâtre, tout comme la véronique de Perse. La véronique filiforme semble nécessiter du pollen d’une autre plante pour que ses graines se forment. Toutes les véroniques filiformes présentes en Finlande sont probablement des clones, ce qui expliquerait pourquoi elles ne produisent pas de capsules de graines.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page