0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, Jouko Lehmuskallio, M. & W. von Wright: Svenska fåglar (Kansalliskirjasto, The National Library of Finland). Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Aigle royal

Aquila chrysaetos

  • Famille : Accipitridés – Accipitridae
  • Aspect : Grand rapace muni d’ailes et d’une queue de grande taille. La longueur de la queue est approximativement deux fois supérieure à la largeur des ailes. Lorsque l’oiseau vole ou plane, il relève légèrement ses ailes en forme de V.
  • Dimensions : Longueur 80–93 cm, envergure 190–225 cm, poids (mâle) 3–4 kg, (femelle) 3,75–6 kg.
  • Nid : Généralement constitué d’un très gros tas de branchages (jusqu’à 2 m de large et 3 m de haut), souvent sur un sapin, mais parfois dans d’autres arbres ou sur des rochers. Les couples peuvent avoir plusieurs nids qu’ils utilisent alternativement. Nid tapissé de petites brindilles, d’herbe, de mousse et de lichen, et décoré de branches vertes de sapin (même lorsqu’il n’est pas utilisé).
  • Reproduction : 2–3 œufs (3 en moyenne) pondus au début du mois de mai, dont l’incubation est assurée principalement par la femelle pendant 42–45 jours. Les juvéniles sont capables de voler 68–77 jours après l’éclosion.
  • Répartition : Niche en Finlande du nord, de la Carélie du nord à la Laponie, ainsi que dans la région de Suomenselkä. Présent dans les autres régions pendant les migrations en hiver. Ne se reproduit que dans les zones étendues de forêts. Autrefois souvent persécuté, notamment par les gardiens de troupeaux de rennes, mais un nouveau système de compensation a presque éliminé complètement ces incidents. La population finlandaise actuelle est estimée à 310–390 couples.
  • Migration : La migration automnale commence fin septembre et les oiseaux reviennent à la fin mars. Hiverne en Finlande, dans les pays baltes, en Ukraine et dans le sud de la Russie.
  • Alimentation : Mammifères (pouvant atteindre la taille d’un renard, d’un mouton ou même d’un petit renne), oiseaux (dont la taille va de la grive jusqu’à la grue ou au cygne), charognes.
  • Chant : Émet rarement un « kiak » sonore ou des jacassements semblables à ceux d’une mouette.

Le plumage de l’aigle royal adulte est marron clair, tandis que la tête et le cou sont jaune d’or. Ses ailes et la face inférieure de sa queue sont brun-grisâtre foncé, tandis que la base de ses rémiges et de ses rectrices est striée de bandes plus foncées et plus claires. Il présente souvent des motifs marron-rougeâtre sur le poitrail, sur le bord de ses ailes et sur la partie centrale de son dessous. Des motifs blanchâtres irréguliers de taille variable peuvent être visibles près des articulations de ses ailes, motifs constitués par les couvertures alaires centrales et internes plus grandes.

Le plumage des aigles royaux juvéniles est plus contrasté. Les rémiges sont gris foncé sans rayure. Les primaires et certaines secondaires présentent des motifs blanchâtres près de leurs bases, tandis que les couvertures alaires supérieures et inférieures sont marron-noirâtre. La queue des juvéniles est principalement blanche avec une large bande noire à son extrémité. Les jeunes grandissent, et ressemblent progressivement aux adultes, mais ils n’affichent leur plumage adulte complet qu’après leur cinquième mue. les marques rougeâtres sur leur ventre et leur dos deviennent plus visibles avec l’âge. L’aigle royal possède des serres jaunes, un bec noirâtre et une cire jaune. La partie supérieure de ses pattes est plumée. L’iris de ses yeux est marron chez les jeunes oiseaux et rouge-jaunâtre chez les adultes.

L’aigle royal a un vol puissant, qui consiste généralement en 6–8 battements d’ailes, suivi d’un vol plané droit de quelques secondes. En vol, il relève légèrement ses longues ailes pour forme un V.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page