0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, Johan Lindsten, M. & W. von Wright: Svenska fåglar (Kansalliskirjasto, The National Library of Finland). Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Alouette des champs

Alauda arvensis

  • Famille : Alaudidés – Alaudidae
  • Aspect : L’alouette des champs est un oiseau brunâtre qui se distingue principalement par son chant caractéristique en vol au-dessus des terrains cultivés. On la différencie des autres espèces d’alouettes plus rares par le bord pâle de ses ailes foncées et par le bord blanc de sa queue foncée.
  • Dimensions : Longueur 16-18 cm, poids 24-53 g.
  • Nid : Dans des cavités de champs, fabriqué avec de l’herbe, des fibres de racine et des cheveux.
  • Reproduction : Pond 2 à 5 œufs en avril-mai. Seules les femelles couvent, de 10 à 14 jours. Les poussins restent dans le nid 7 à 11 jours, et sont capables de voler dans un délai de 12 à 15 jours. Les alouettes des champs se reproduisent d’avril à début août.
  • Répartition : Se reproduit sur des terrains cultivés et d’autres surfaces ouvertes presque partout en Finlande, bien que rarement en Laponie. La population reproductrice finlandaise est estimée à 300 000-400 000 couples.
  • Migration : Migre de jour et de nuit. Quitte la Finlande en septembre–novembre et revient en mars–mai. Hiverne en Europe de l’Ouest et centrale, mais parfois également en Finlande.
  • Alimentation : Graines, invertébrés.
  • Chant : En vol, émet un « krrl » aigu rappelant le bruit qu’émettent les dents d’un peigne. Le chant émis pendant le vol est une véritable effusion de gazouillis. L’oiseau n’exécute les vols chantés qu’un peu après le dégel printanier, lorsque les migrants de retour commencent à attirer l’attention. Selon un proverbe finlandais, « l’été commence un mois après l’arrivée des alouettes ». En réalité, certaines alouettes reviennent dès la fin février avec les premiers migrants printaniers.

L’alouette appartient au grand ordre des Passeriformes des oiseaux chanteurs. L’alouette des champs est un oiseau de ferme brunâtre clair, nettement plus gros que le moineau, moucheté de marques plus foncées. Elle ressemble beaucoup au pipit, mais est plus robuste et plus grosse, avec un bec plus épais. L’alouette des champs possède une queue plus longue avec un bord blanc plus clair que la proche alouette lulu. Ses ailes sont assez larges et présentent une bordure antérieure blanche visible en vol. L’oiseau exhibe une crête, visible uniquement lorsqu’il la dresse. (Le rare cochevis huppé présente une huppe bien plus longue et visible en permanence.) L’alouette des champs possède des pattes et un iris marron, ainsi qu’un bec brun foncé (dessous plus clair).

Autres espèces de la même famille

Follow us!


Ilmaistapahtumamme villiyrteistä keskustakirjasto Oodissa - varaa paikkasi Helmetin sivuilta
Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page