0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, M. & W. von Wright (Kansalliskirjasto, The National Library of Finland). Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Bec-croisé des sapins

Loxia curvirostra

  • Famille : Fringillidés – Fringillidae
  • Aspect : Très proche du bec-croisé perroquet mais un peu plus petit et moins trapu. Le mâle présente une couleur rouge brique, la femelle est jaunâtre-vert, les juvéniles sont marron-grisâtre avec des stries foncées.
  • Dimensions : Longueur 15 à 17 cm, poids 35 à 53 g.
  • Nid : À grande hauteur dans un épicéa. Couche externe fabriquée à l’aide de brindilles sèches et d’usnée barbue ; couche intermédiaire en fragments de bois en décomposition et en mousse ; tapissé d’herbe, d’usnée barbue, de poils et de plumes.
  • Reproduction : 3–5 œufs pondus de janvier à mars, couvés pendant 13 jours par la femelle qui est nourrie par le mâle pendant cette période. Les oisillons quittent le nid après 16 à 18 jours.
  • Répartition : Se reproduit et hiverne beaucoup en Finlande. Très présent les années où les cônes d’épicéas abondent. Les mauvaises années, il peut être presque absent. Peut parcourir de longues distances pour se rendre dans des régions où les cônes d’épicéa sont plus nombreux. On estime que la population finlandaise varie entre 50 000 et 400 000 couples.
  • Migration : Migre immédiatement après la reproduction en mai–juin. Les migrations de masse automnales prennent souvent la direction du sud-ouest. Des oiseaux errants peuvent être observés n’importe quand pendant l’année. En hiver, les effectifs peuvent varier considérablement en fonction de la disponibilité de la nourriture.
  • Alimentation : Graines d’épicéa, ou parfois graines de pins et baies de sorbiers.
  • Sons émis : Un appel métallique « plit » émis en vol, chant agréable et varié.

Le bec-croisé des sapins présente un bec robuste caractéristique à la forme insolite puisque les extrémités des mandibules sont croisées. Le bec-croisé des sapins se distingue du bec-croisé perroquet surtout par la forme de son bec, qui est plus élancé (surtout la mandibule inférieure) et par son profil qui dessine une légère courbe (et non une pente très marquée comme chez le bec-croisé perroquet). Le plumage du mâle est rouge brique, tandis que la femelle est vert jaunâtre. Certains spécimens présentent deux étroites barres alaires blanches ou rougeâtre clair, ce qui les fait ressembler au proche bec-croisé bifascié. Mais ces barres alaires ne s’élargissent pas en s’approchant du dos et le bec-croisé des sapins ne possède pas de grandes marques claires sur ses rémiges tertiaires au contraire du bec-croisé bifascié.

Les juvéniles du bec-croisé des sapins sont gris-brunâtre avec des striures sur tout leur plumage. Il est possible de rencontrer de jeunes oiseaux dans leur plumage de transition, partiellement strié mais présentant la couleur rouge ou verdâtre de l’adulte à des degrés variables. Ses pattes, son bec et son iris sont marron foncé.

Il est difficile de distinguer le bec-croisé des sapins du bec-croisé perroquet. Parfois, on ne peut identifier un individu qu’en calculant le rapport entre la longueur et l’épaisseur de son bec. Bien que le bec-croisé perroquet tende à se nourrir davantage de pommes de pin, son régime alimentaire n’est pas un indice sans faille permettant de l’identifier, puisque les deux espèces peuvent se nourrir de différents types de pommes de pin.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page