0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, M. & W. von Wright: Svenska fåglar (Kansalliskirjasto, The National Library of Finland). Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Guillemot de Troïl

Uria aalge

  • Famille : Alcidés– Alcidae
  • Aspect : Vrai oiseau de mer présent dans l’archipel. Ressemble au petit pingouin, mais présente un bec plus fin et plus pointu. Sa tête et son dos sont marron foncé. Son dessous est blanc.
  • Dimensions : Longueur 38–46 cm, envergure 61–73 cm, poids
    945–1 045 g.
  • Nid : Pond au bord de falaises à presque toutes les hauteurs, mais en Finlande dans des creux peu profonds dans les rocailles. Aucun matériau n’est utilisé pour le nid.
  • Reproduction : Œuf unique pondu en mai, dont l’incubation est assurée par les deux parents pendant 28–49 jours. Les oisillons sont nourris au nid pendant 27–30 jours, avant de le quitter et de devenir indépendants, même s’ils ne sont pas encore capables de voler.
  • Répartition : Se reproduit en colonies, souvent en grands nombres sur les falaises côtières et dans les îles de l’Atlantique. Dans la Baltique, niche sur des îlots rocheux. S’est pratiquement éteint dans la région de la Baltique à la fin du 19e siècle, mais s’y est ensuite réinstallé grâce à un effort de protection des îles de reproduction (par ex. Karlsö, près de Gotland dans les eaux territoriales suédoises à partir de 1880). En Finlande, se reproduit à Aspskär dans la municipalité de Pernå depuis 1956, et niche également en petit nombre dans Åland et l’archipel Turku. La population finlandaise actuelle est estimée à 25–35 couples.
  • Migration : Migre vers le sud principalement en août et revient en mai. Hiverne dans les eaux méridionales de la Baltique.
  • Alimentation : Poisson, dont le hareng, le chabot, le lançon et le cabillaud. Peut porter un poisson dans son bec dans le sens de la longueur.
  • Chant : Émet des grognements et des gémissements, rappelant parfois les glapissements d’une meute de chiens distante.

Le guillemot de Troïl est un oiseau de mer reconnaissable par son bec long et pointu. Ses parents les plus proches sont le petit pingouin, et le guillemot de Brünnich, qui n’est présent en Finlande qu’occasionnellement. Les parties supérieures sombres du guillemot (sa tête, son cou et son dos) sont marron foncé et non noir comme chez le petit pingouin. Son dessous est blanc et ses flancs légèrement striés. Certains spécimens appelés guillemots bridés (1 % de la population de la Baltique) présentent une forme distincte, avec un cercle oculaire et une fine ligne blanche qui s’étire derrière l’œil.

Le guillemot de Troïl possède une barre blanche unique sur les ailes à l’arrière de ses rémiges secondaires. La face inférieure des ailes présente des stries longitudinales plus foncées et plus claires, ainsi que des motifs axillaires foncés. Dans sa livrée hivernale, les joues et la gorge du guillemot de Troïl deviennent blanches, mais sa calotte reste noire, ainsi qu’une étroite bande recourbée vers le bas à l’arrière des yeux. La livrée des juvéniles de l’espèce ressemble à celle des adultes en hiver, mais leurs flancs sont moins striés et ils présentent généralement une bande blanche étroite à l’arrière de leur cou.

Les pattes des guillemots de Troïl sont noires et leurs pieds palmés sont marron-noirâtre. Pendant la saison de la reproduction, les mâles affichent des chevilles brun-jaunâtre, tandis que celles des femelles sont plus jaunes. Les guillemots de Troïl ont un bec noir et leur iris est marron. Ils se tiennent généralement comme les petits pingouins, en posant leurs chevilles sur le sol.

Les guillemots de la mer Baltique appartiennent à la race U. a. intermedia, mais des spécimens de la race de l’océan Arctique U. a. aalge. sont parfois observés en Laponie finlandaise.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page