0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki. Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Labbe à longue queue

Stercorarius longicaudus

  • Famille : Stercorariidés – Stercorariidae
  • Aspect : Corps de taille semblable à la mouette rieuse, bien que les adultes possèdent des plumes caudales centrales très longues. Les juvéniles présentent une queue cunéiforme. Bec relativement épais. Un motif clair peu marqué est présent sur les ailes.
  • Dimensions : Longueur 35 à 41 cm, envergure 88 à 105 cm, poids 230 à 350 g.
  • Nid : Dans un creux sur le sol d’une zone sèche d’un marais, près de bouleaux nains dans des marécages, ou sur un fjeld arctique ouvert.
  • Reproduction : 1 à 3 œufs pondus fin mai ou début juin, couvés par les deux parents pendant 23 jours. Les oisillons apprennent à voler après environ 21 jours.
  • Répartition : Se reproduit dans l’extrême nord de la Laponie finlandaise. La population finlandaise, estimée entre 100 et 2 000 couples, varie considérablement en fonction de la disponibilité des lemmings qui sont des proies pour cette espèce.
  • Migration : Probablement diurne. Le calendrier de la migration automnale n’est pas clairement connu, mais les années pauvres en lemmings, le labbe à longue queue peut quitter les zones de reproduction dès juin ou juillet. Des observations sont également possibles jusqu’à septembre–octobre. Revient en mai après avoir hiverné au centre de l’Atlantique et près de la côte brésilienne.
  • Alimentation : Prédateur spécialisé qui se nourrit essentiellement de lemmings, mais les années où ceux-ci sont rares, se nourrit également de jeunes oiseaux, d’œufs et d’aliments abandonnés dans les dépotoirs ou dans les ports de pêche. Peut également se nourrir de charognes, de baies et d’insectes. En hiver, pratique une forme de piraterie aviaire, en harassant les sternes et les mouettes, pour les forcer à abandonner leur proie.
  • Sons émis : Série de miaulements aigus qui rappellent le cri du goéland cendré.

Le labbe à longue queue se reproduit sur les fjelds arctiques de l’extrême nord de la Finlande. Il lance des attaques aériennes agressives sur tout animal qui approche de son nid. Il est plus petit que le labbe parasite, mais ses couleurs rappellent les individus de cette dernière espèce pendant la phase où leur plumage est le plus foncé, même si sa calotte est plus foncée et moins nettement définie sur ses joues jaunâtres. Sa poitrine est blanche sans bande foncée. Ses plumes caudales intermédiaires sont très effilées pour former une extrémité pointue. L’extension de la queue des juvéniles est limitée. Les juvéniles sont plus foncés que les jeunes labbes parasites, et leur dessus présente davantage de motifs. Le labbe à longue queue possède des pattes gris foncé, son bec est marron-verdâtre à la base avec du noir près de l’extrémité et son iris est marron foncé.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page