0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, Jouko Lehmuskallio, M., W. & F. von Wright: Pohjolan linnut värikuvin. Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Pyrargue à queue blanche

Haliaeetus albicilla

  • Famille : Accipitridés – Accipitridae
  • Aspect : Très gros aigle muni de grandes ailes, d’une courte queue, d’un long cou et d’un bec puissant. En vol, ressemble à un « tapis volant ».
  • Dimensions : Longueur 76–94 cm, envergure 190–240 cm, poids : mâle 3,8–4,15 kg ; femelle 4–6 kg.
  • Nid : Très gros nid construit à l’aide de branchages, souvent près du sommet d’un sapin (mais généralement pas à l’extrémité au contraire du balbuzard pêcheur), utilisé de nombreuses années.
  • Reproduction : 1–3 œufs (généralement 2) pondus à partir de début avril, dont l’incubation est assurée par les deux parents 42–45 jours, seulement pour de courtes périodes par les mâles. Les juvéniles sont capables de voler 70–77 jours après l’éclosion. Prudent et sensible aux dérangements pendant la reproduction. Les juvéniles atteignent la maturité sexuelle après 5–6 ans.
  • Répartition : Se reproduit le long des côtes de la Finlande et autour de lacs et de réservoirs plus grands en Laponie finlandaise. Ses effectifs sont en augmentation depuis la fin des années 70. La population actuelle se situe autour de 370 couples.
  • Migration : Se dirige vers les zones d’hivernage situées autour de la Baltique et de la mer du Nord en septembre–novembre, pour revenir en avril–mai. Certains oiseaux hivernent en Finlande, notamment dans les Îles Åland et au sud-ouest de l’archipel. Les oiseaux qui se reproduisent près de l’océan arctique migrent également dans toute la Finlande.
  • Alimentation : Poissons, oiseaux et charognes.
  • Chant : Série d’appels rappelant les cris du goéland argenté.

Le pygargue à queue blanche est un très gros oiseau muni d’ailes longues et larges. Sa queue est relativement courte et cunéiforme. Son bec est gros et son cou assez long. De par le profil rectangulaire de ses ailes longues et larges, on dit parfois qu’il ressemble à un grand « tapis volant », notamment à cause des écailles similaires présentes sur sa tête et sur sa queue.

Les oiseaux adultes sont généralement uniformément marron, avec une tête jaunâtre et une queue blanc vif. Les juvéniles sont brun-rougeâtre plus foncé, et l’extrémité de leurs plumes est noire. Leur queue est sombre, mais elle peut parfois briller dans le ciel lorsqu’on observe l’oiseau de dessous. Les juvéniles présentent une étroite bande blanchâtre le long de leurs couvertures sous-alaires et des motifs axillaires blanchâtres. Les juvéniles n’adoptent leur livrée adulte qu’à l’âge de 4–5 ans. Les jeunes adultes ressemblent à des oiseaux plus vieux, mais l’extrémité de leur queue blanche peut encore présenter une étroite bande sombre.

Le pygargue à queue blanche a des pattes jaunes à tous les âges. Le bec, la cire et l’iris des yeux des aigles plus vieux sont jaunes. Les juvéniles ont des becs noirs, une cire marron-verdâtre, et un iris marron.

La population finlandaise de pygargues à queue blanche a rapidement décliné à la fin du 19e siècle suite à une chasse intensive. Les effectifs ont atteint le creux de la vague dans les années 20, mais ils sont à nouveau en progression. Dans les années 60 et 70, des problèmes d’élevage dûs à des polluants toxiques ont porté l’espèce au bord de l’extinction en Finlande, les taux de reproduction atteignant seulement 4 aiglons dans tout le pays. Grâce aux écologistes qui leur ont procuré des aliments pour les aider à survivre en hiver, leur nombre est à nouveau en hausse, ce qui en fait le symbole d’un programme de conservation réussi.

Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page