0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, M. & W. von Wright (Kansalliskirjasto, The National Library of Finland). Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Sarcelle d’été

Anas querquedula

  • Famille : Anatidés – Anatidae
  • Aspect : Petit canard de la taille d’une sarcelle d’hiver. Hormis les mâles en livrée nuptiale, les oiseaux ressemblent aux sarcelles d’hiver femelles, mais leurs couvertures alaires sont grises et non vertes. La face supérieure des ailes est grise, avec des bandes claires nettement visibles derrière les couvertures alaires. Bec assez long et entièrement gris. Pendant la période de reproduction, les mâles ont la tête marron avec une large bande oculaire recourbée.
  • Dimensions : Longueur 37-41 cm, envergure 59-67 cm, poids 300–400 g.
  • Nid : Dans la végétation herbeuse, souvent avec un passage menant au nid. Tapissé de plumes duveteuses foncées.
  • Reproduction : Pond 8 à 10 œufs en mai. Seules les femelles couvent, de 21 à 23 jours. Les canetons apprennent à voler après 5 à 7 semaines, et ils quittent le nid pour chercher de la nourriture assez rapidement, tout en restant généralement en groupe avec leur mère.
  • Répartition : Se reproduit relativement rarement en Finlande, parfois sur les lacs riches en substances nutritives. Niche régulièrement seulement au sud d’une ligne allant de la baie de Botnie à la Carélie du nord. La population reproductrice finlandaise est estimée à 1 000-2 000 couples. Populations en déclin.
  • Migration : Migre de nuit. Prend la direction du sud en août–septembre et revient en avril–mai. Hiverne en Europe méridionale et en Afrique.
  • Alimentation : Plantes, invertébrés.
  • Chant : Au printemps, les mâles émettent un cri rauque « errrrr » (comme les dents d’un peigne). Les femelles émettent un coassement similaire à celui des sarcelles d’hiver.

La sarcelle d’été est un petit canard plongeur, à peine plus gros et plus trapu que la sarcelle d’hiver. En Finlande, elle est classée comme vulnérable, mais peut encore être chassée, sauf dans les Îles Åland où elle est protégée.

Pendant la période de reproduction, le mâle se distingue par sa tête rougeâtre-marron marquée par une large bande oculaire blanche recourbée vers le bas en direction du cou. Sa tête et sa gorge présentent de denses striures blanches. Une limite distincte sépare son poitrail marron foncé des flancs grisâtres plus clairs. Le bord de ses ailes est principalement gris clair, et ses couvertures alaires sont vert clair et bordées de blanc. En juin, le mâle abandonne son plumage nuptial et se met à ressembler à la femelle, bien que le bord de ses ailes reste bleu-gris plus clair que celui des femelles.

Les femelles et les juvéniles ressemblent à la femelle de la sarcelle d’hiver, bien qu’ils soient un peu plus clairs et présentent des striures plus grandes sur leur plumage, ainsi que des bandes oculaires plus distinctives. Ils présentent également une seconde striure moins marquée sous les yeux, ainsi qu’un motif clair net près de leurs becs (motif moins visible et plus brunâtre chez la sarcelle d’hiver). Les ailes de la sarcelle d’été sont gris ardoise, leur bec est noir (mâle) ou verdâtre-gris avec des taches foncées sur le bord de la mandibule supérieure (femelle). L’iris est marron.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page