0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, Jouko Lehmuskallio, Kari Pihlaviita, M. & W. von Wright: Svenska fåglar (Kansalliskirjasto, The National Library of Finland). Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Sarcelle d’hiver

Anas crecca

  • Famille : Anatidés – Anatidae
  • Aspect : Très petit canard barboteur. Miroir alaire vert près de la base de l’aile devenant noir vers l’extrémité, bordé d’étroites bandes claires à l’avant et à l’arrière. Bec plus étroit.
  • Dimensions : Longueur 34 à 38 cm, envergure 53 à 59 cm, poids 270 à 330 g.
  • Nid : Dans un lieu abrité, parfois loin de l’eau, tapissé d’herbe sèche et de duvet.
  • Reproduction : 7 à 11 œufs pondus en avril–mai, couvés par la femelle pendant 21 à 27 jours. Les canetons quittent le nid peu après l’éclosion et ils apprennent vite à trouver seuls de la nourriture, bien qu’ils restent regroupés près de leur mère jusqu’à ce qu’ils apprennent à voler à l’âge de 6 semaines environ.
  • Répartition : Se reproduit partout en Finlande autour des points d’eau ouverts et des marécages. La population reproductrice finlandaise est estimée à 150 000-250 000 couples.
  • Migration : Principalement de nuit. Quitte la Finlande d’août à septembre, et revient en avril–mai. Hiverne en Europe de l’Ouest et du Sud-Ouest, ainsi qu’en Afrique du Nord. Également parfois observé en Finlande en hiver.
  • Alimentation : Plantes, invertébrés.
  • Sons émis : Au printemps, le mâle émet un puissant « krik » clair. La femelle émet un caquètement qui rappelle celui du canard colvert, mais en moins audible.

La sarcelle d’hiver peut être chassée en Finlande. C’est l’espèce de canard la plus petite présente dans ce pays et la deuxième la plus commune (après le colvert). Dans sa livrée nuptiale, le mâle arbore une tête rousse, ainsi qu’un motif vert métallique sur la face qui se rétrécit vers l’arrière du cou et qui est bordé de jaunâtre. Son dessus et ses flancs sont gris, avec une striure noire et blanche dans le sens de la longueur qui débute sur chaque épaule. Il possède une tache jaune et noire sur son cloaque, que l’on peut voir lorsque l’oiseau nage. De loin, le mâle reproducteur apparaît uniformément gris avec une tête foncée. Il mue à la fin du mois de juin pour arborer un plumage qui ressemble à celui de la femelle, bien qu’il s’en distingue par la couleur gris uniforme du bord d’attaque de ses rémiges secondaires.

La femelle et les juvéniles ressemblent à la femelle de la sarcelle d’été, mais ils s’en distinguent grâce à leur couleur générale plus foncée, les détails plus marqués de leurs motifs écaillés, et leurs bandes oculaires moins nettes. Ils exhibent également une tache marron clair indistincte à la base du bec (chez la sarcelle d’été, cette tache est plus marquée et plus claire).

Les pattes de la sarcelle d’hiver sont verdâtres, son bec est gris et son iris marron foncé. Lorsqu’elle se déplace en groupe, son comportement rappelle plutôt les échassiers que les canards, en raison de son vol précipité et des formations denses qu’elle forme.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!


Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page