0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki. Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Sizerin blanchâtre

Acanthis hornemanni

  • Famille : Fringillidés – Fringillidae
  • Aspect : Semblable au sizerin flammé, mais plus clair. Les caractéristiques les plus remarquables à des fins d’identification sont un motif clair non strié sur le croupion, un cloaque uniformément clair, un très petit bec et un aspect généralement plus pâle que le sizerin flammé.
  • Dimensions : Longueur 12 à 14 cm, poids 12 à 16 g.
  • Nid : Dans un arbre ou un buisson, généralement à très faible hauteur. Fabriqué avec minutie avec une couche extérieure de brindilles, une couche intermédiaire de lichen, de fragments d’écorce de genévrier et de fines fibres de racines, tapissé de bourgeons de saule, de poils de rennes et de plumes.
  • Reproduction : 3 à 7 œufs pondus en mai–juillet, couvés par la femelle pendant 10 à 12 jours. Les oisillons quittent le nid après 12 à 13 jours.
  • Répartition : Se reproduit dans les régions de toundras et dans les forêts de bouleaux de montagne. La population finlandaise est estimée à 1 000-5 000 couples. Les effectifs varient considérablement d’une année à l’autre. Régulièrement observé sur les mangeoires.
  • Migration : Migrateur partiel, avec des modèles d’itinérance et de migration irréguliers. Les mouvements automnaux se produisent essentiellement en novembre, tandis que la migration printanière a lieu en mars–avril. Certains oiseaux hivernent en Laponie finlandaise, mais l’espèce peut être régulièrement observée en Finlande méridionale, bien qu’elle n’aille jamais aussi loin vers le sud que le sizerin flammé.
  • Alimentation : Graines de différentes plantes, en hiver principalement d’aulne et de bouleau.
  • Sons émis : Très proche du sizerin flammé (seuls les experts arrivent à les distinguer). En vol, émet un « ju-jup », ainsi qu’un appel montant « chay-ee » pour attirer l’attention. Le chant est constitué d’appels montants répétés et de sons ronronnants.

Le sizerin blanchâtre est généralement plus clair que le sizerin flammé. Son dos est gris et ne présente pratiquement aucune striure marron foncé. Il est globalement moins strié que le sizerin flammé, notamment sur les flancs et sur le croupion, qui présente une petite zone non striée de la taille d’un carré de sucre. Son cloaque est presque uniforme (striure absente ou très étroite marquée par les plumes). Le sizerin blanchâtre possède un plastron noir, des motifs rouges sur le front et deux bandes claires sur chaque aile. Le mâle présente également différents niveaux de rouge sur sa poitrine et son croupion. Certains individus présentent un dessous très blanc quasiment sans aucune striure. Le sizerin blanchâtre a des pattes marron foncé, un petit bec jaune à extrémité sombre et un iris marron foncé.

Certains individus, surtout les juvéniles, sont très difficiles à distinguer sur le terrain. Ce problème est rendu encore plus complexe par l’existence d’hybrides de sizerins flammés–sizerins blanchâtres.

Autres espèces du même genre
Autres espèces de la même famille

Follow us!

Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page